OUI, mais à Hayange les frontistes célèbrent aussi le « vivre-ensemble » à la française.

Billet d’actualité de Daniel ALBOUT

cochonAvant que le Conseil d’Etat ne l’interdise pour risque de trouble à l’ordre public, félicitons notre mairie frontiste d’Hayange, en Lorraine, d’organiser pour la troisième fois ce 4 septembre 2016, la fête du cochon.

Mettre à l’honneur cet animal sympathique, grand habitué de nos villages et de notre cuisine du terroir, c’est aussi l’occasion d’une fête traditionnelle, familiale et régionale, entre concerts à gogo, animations pour les enfants, exposition de vieux métiers et  cette année en vedette le chanteur Herbert Leonard.

 Il y a quelques décennies seulement, la mise à mort du cochon était un des grands moments de la vie familiale des villages ruraux et une occasion de convivialité festive. Pour beaucoup, la plus grande fête de l’année était le jour où l’on tuait le cochon, toute la famille et les voisins étaient mobilisés pour l’occasion, les enfants dispensés d’école et c’était un homme de la maisonnée ou un  spécialiste renommé des environs qui opérait pour la mise à mort.

C’est  cette tradition du  « vivre ensemble » que  célèbre la mairie d’Hayange, dans un grand moment de tradition et de gourmandise, l’occasion d’une pause festive et joyeuse, tout en dégustant une gastronomie de qualité.

Pourquoi ne pas suggérer à nos différents élus municipaux, de proposer à leurs maires d’imiter Hayange et d’organiser en Rhône Alpes à leur tour des fêtes du cochon ?

A l’instant où des populations récemment arrivées en France revendiquent d’imposer leur mode de vie aux français qui les ont accueillis, il est important de remercier Fabien ENGELMANN et son équipe, de maintenir nos traditions.

Tous à la fête du cochon à Hayange le 4 septembre, moins de cinq heures de route pour 490 kms !

 

Daniel  ALBOUT

Najat BELKACEM cherche aussi les voix des salafistes !

stephaneponcetCommuniqué de presse de Stéphane PONCET

Président du groupe Villeurbanne Bleu Marine

Secrétaire départemental adjoint FN69

Les récentes déclarations de Mme Belkacem en faveur du port du burkini révèlent sa volonté ouvertement affichée de séduire l’électorat communautariste et salafiste dans la perspective de la campagne législative de 2017 à Villeurbanne.

Ce n’est pas son coup d’essai puisqu’elle s’était déjà montrée favorable au port du foulard pour les accompagnatrices des groupes scolaires et a mis en place l’enseignement de l’arabe dans l’enseignement primaire.

Cette attitude bienveillante envers des revendications portées par des associations salafistes a de quoi surprendre, en réalité l’objectif est de compenser l’effet négatif de son soutien à d’autres  mesures sociétales libérales prises en faveur de l’électorat de gauche mais qui sont totalement contradictions avec les valeurs de l’Islam.

Bref  Mme Belkacem tente de faire le grand écart pour séduire différents électorats que tout oppose !

Au passage elle en oublie les valeurs de la République.

Si pour Henri IV Paris valait certainement une messe, je doute que  le siège de député de Villeurbanne mérite autant de complaisance de la part de Mme Belkacem envers les salafistes.

Antoine MELLIES demande le rétablissement de l’éclairage public à GIVORS.

Courrier d’Antoine MELLIES, conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes et président du groupe Givors Bleu Marine demandant au Maire de Givors, demandant suite aux très graves évènements qui ont eu lieu dans le quartier des Vernes à Givors, de rétablir l’éclairage public nocturne afin de ne plus handicaper le travail des différentes forces de sécurité (police nationale, gendarmerie, pompiers).
Courrier éclairage public 1 Courrier éclairage public 2

WAUQUIEZ, ou la résistible ascension du grand rouge qui fait tache.

logo-groupe-fn

Communiqué du Groupe Front national

au Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes

C’est officiel depuis hier, Laurent WAUQUIEZ est devenu le président de « Les Républicains », succédant ainsi à Nicolas SARKOZY.

En réalité, ce n’est guère une surprise. On se doutait depuis longtemps que la région ne serait qu’un marche pied pour M. WAUQUIEZ. Absent, sauf pour ses one man show en séance publique, déléguant tout et n’importe quoi à son vice-président régional M. BLANC, incapable de mener la fusion entre les deux régions Auvergne et Rhône-Alpes, incompétent à faire fonctionner la machine administrative, contraint de multiplier les contorsions politiques afin d’éviter un effritement de sa majorité composite, M. WAUQUIEZ a atteint en quelques mois à peine les limites de son impuissance.

Député, Président de la seconde région de France et désormais à la tête de l’une des principales formations politiques de ce pays, Laurent WAUQUIEZ ne peut pas prétendre tout faire. Il doit choisir. La conquête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes n’a manifestement été qu’une étape dans son plan de carrière d’énarque. Il est temps qu’il passe et qu’il parte.

Oui, mais pendant ce temps à Beaucaire, ce qui devait arriver arriva !

DanielAlboutBillet d’humeur de Daniel ALBOUT,

responsable revue de presse FN69

En juin 2015,  Julien SANCHEZ,  le maire frontiste de Beaucaire, avait signé un arrêté ordonnant à certains  commerçants situés dans des petites rues étroites et résidentielles de fermer à 23 heures.

Le Maire avait alors subi les foudres d’associations communautaristes, du conseil français du culte musulman, d’opposants politiques et de médias parisiens.

Ce jeudi 18 août, un Beaucairois semble-t-il excédé par le tapage nocturne causé par un groupe de jeunes devant une épicerie, a ouvert le feu. L’individu a été interpellé. Si personne ne doit se faire justice soi-même, le Maire de Beaucaire n’est pas du tout étonné par ces faits.

Le comble de l’absurde, c’est que six commerçants contestent devant le tribunal l’arrêté du Maire au titre de la discrimination. Julien SANCHEZ sera à nouveau devant le tribunal le 22 septembre poursuivi  pour …..islamophobie !

Le Maire de Beaucaire  se demande quand la justice reconnaîtra-t-elle qu’avec ce type d’arrêtés, un Maire est dans son rôle ?

Les commerçants pourront-ils à nouveau après cet incident affirmer que les nuisances n’existent pas ?

Depuis deux ans, l’action inlassable du maire de Beaucaire donne des résultats indéniables en matière de sécurité. Les effectifs de police municipale sont passés de 13 à 23 agents, la vidéo fonctionne 24h/24 avec des opérateurs présents en temps réel derrière les écrans. http://www.beaucaire.fr/police-municipale-beaucaire

Un véhicule neuf vient d’être acheté fin juillet pour la police municipale, des moyens matériels et techniques ensuite, car, qui dit plus d’effectifs dit aussi besoin de plus d’équipements. Plusieurs immeubles abandonnés ont été murés afin d’empêcher tout squat et plus de 50 caméras seront en place début 2017, tout cela sans augmentation d’impôts.

Un seul problème persiste désormais : celui du laxisme de la Justice et de la baisse des effectifs de la Police Nationale. Il n’est pas rare de revoir les petits caïds qui pourrissent la vie des gens en liberté quelques heures après leur arrestation.

Avec des Beaucairois vigilants, une équipe municipale motivée et une collaboration étroite entre Police Municipale et Police Nationale, les premiers signes de la réussite sont déjà visibles. Le nombre de cambriolages, vols et agressions est en baisse et les arrestations en forte progression.

Si le 22 septembre, vous pouvez être à Nimes, devant le Palais de Justice, n’hésitez pas….. avec une pétition de soutien à Julien SANCHEZ  de plus de 2800  signatures , vous devriez vous faire entendre.

Des adolescents fêtent les attentats de Nice au centre ville de Villeurbanne le soir du 14 juillet !

stephaneponcetPar Stéphane PONCET

Président du groupe Villeurbanne Bleu Marine

Avec les retours de vacances, les témoignages affluent sur les incidents graves survenus au centre-ville de Villeurbanne  lors de la soirée du 14 juillet.

En effet, tard dans la soirée, un groupe d’une cinquantaine d’adolescents a multiplié les incidents sur la place Lazare Goujon afin de se rendre maître du lieu.

Les animations proposées par la municipalité durant la journée n’étant pas à leur goût,   ils ont donc organisé un grand feu avec une poubelle !

Cependant, dans le cas présent, on dépasse les émeutes urbaines récurrentes du 14 juillet auxquelles sont malheureusement accoutumés les habitants du centre-ville du fait du caractère politique revendiqué de ces actes.

Certains de ces adolescents étaient venus fêter la nouvelle des attentats de Nice !

A cette fin, ils ont brûlé un drapeau tricolore sur la place en proférant des slogans favorables à l’Etat islamique !

Pour déloger ce groupe d’émeutiers, l’unique moyen trouvé par la mairie aurait-été de couper l’éclairage public aux alentours de la place afin d’éviter une confrontation avec les forces de l’ordre !

Bilan de la soirée : aucune arrestation, aucune poursuite contre les auteurs de ces actes  et des habitants terrorisés !

Ces incidents survenus au centre de la deuxième plus importante ville de la Métropole illustrent la situation ubuesque que nous vivons :  l’actuel gouvernement entend faire la guerre à l’Etat islamique alors qu’il n’est même pas capable de lutter contre ses soutiens présents sur notre territoire !

La Vérité sur la salle d’auto-école réservée aux femmes à Villefranche-sur-Saône

FOPar Florian ORIOL, conseiller municipal Villefranche Bleu Marine

Depuis 24 heures, la gérante de l’auto-école et le député-maire Bernard Perrut se livrent dans les médias à un beau numéro de victimisation pour l’une et de duplicité pour l’autre.

Voici les éléments supplémentaires et en partie exclusifs qui vous montrent leurs mensonges respectifs.

J’espère qu’à cette occasion les médias daigneront reconnaître le rôle de lanceurs d’alerte de notre équipe de militants FN.


La gérante de l’auto-école se fait passer depuis deux jours pour une simple entrepreneuse qui a fait une étude de marché et qui propose ses services à des femmes de toutes confessions qui sont simplement gênées par le bruit des garçons.

Voici en exclusivité les tout premiers échanges sur la création de cette auto-école.

C’était le 19 juillet 2016, ce fil de discussion a depuis été supprimé de la page Facebook des Musulmans de Villefranche.

Pour résumer : une islamiste demande où elle peut passer son permis en « jilbab »*, ses « sœurs » lui répondent en l’orientant vers deux auto-écoles de Villefranche et notre fameuse gérante (pseudonyme « Sirup Many ») s’insère dans la conversation, annonce la création de sa fameuse auto-école et répond aux questions.

Vous verrez qu’elle envisage même de faire rentrer les « sœurs » par une autre porte pour qu’elles ne croisent pas les hommes et une autre participante dit que ce sera pratique pour les sœurs qui viendront en « niqqab-sitar », c’est-à-dire le visage masqué, ce qui est interdit pas la loi.

14021573_664058300435139_7036617794311927048_n13938606_664058370435132_4739917243993854000_n14067603_664058423768460_8124240918473179106_n14063768_664058483768454_1790621181929227358_n14034735_664058550435114_1188065857278944404_n14034735_664058613768441_492909991945634064_n13907025_664058243768478_223593437601289935_n

*photo d’un « jilbab »  – Ce jeudi la gérante était dans cette tenue lorsque je suis passé devant son auto-école, on comprend pourquoi elle a refusé que les journalistes la filment…


Quant au maire de la ville Bernard Perrut : extraits de son communiqué

Soulignant son « opposition à toutes les formes de communautarisme », il rappelle le « refus » de la ville de « toute demande d’accueil et de traitement différencié des hommes et des femmes dans les équipements publics de la ville, qu’ils soient sportifs, culturels, sociaux ».

Mensonge numéro 1 :

En avril dernier, la ville a loué en toute connaissance de cause la salle municipale de Béligny (la Maison des Familles) pour l’organisation d’un salon 100% réservé aux femmes (destiné aux musulmanes) .

Bernard Perrut était forcément au courant et si cette affaire avait été médiatisée à l’époque comme l’est aujourd’hui celle de l’auto-école, qu’aurait-il dit aux médias? « Je suis surpris et choqué !  »

14040099_664062927101343_8545234621296677098_n14045635_664062843768018_3933739931188172367_n

Mensonge n°2 : la mairie adapte les horaires des centres aérés pour les enfants musulmans lors du ramadan.

Ci-dessous l’extrait d’un rapport interne du service Jeunesse de Villefranche.

Lire la suite

Non à l’islamisation du beaujolais. Ouverture d’une auto–école islamique : Bernard PERRUT : Zéro de conduite !

Christophe-BoudotCOMUNIQUE DE PRESSE DE CHRISTOPHE BOUDOT

Président du groupe FN à la région Auvergne-Rhône-Alpes

Membre du bureau politique du Front national

Ce matin, une étape de plus a été franchie dans l’islamisation rampante de notre pays beaujolais. Après des salons de coiffures, des mosquées, salles de prières et centres culturels, c’est au tour d’une auto-école islamique de voir le jour, tenue par des femmes voilées et annonçant qu’une salle de cours sera strictement réservée aux femmes …

En compagnie des militants, de nos élus du Beaujolais, Florian Oriol, Conseiller municipal de Villefranche, Jean-Pierre Barbier, Conseiller régional et Serge Voyant, Conseiller municipal d’Amplepuis, sans oublier Chantal Capaldini, notre responsable de Beaujolais Bleu Marine, nous avons manifesté devant l’auto-école islamique et devant la mairie pour dénoncer le double jeu du député-maire PERRUT, qui laisse depuis 20 ans islamiser le beaujolais sans réagir. C’est une honte, sous l’effet du clientélisme, le communautarisme est aujourd’hui partout et gangrène Villefranche et le pays beaujolais tout entier.

Le Front national reste aujourd’hui le dernier rempart face à l’immigration massive et à la disparition identitaire et culturelle programmée de Villefranche et du Beaujolais.

Beaujolais1 Beaujolais2 Beaujolais3

Les habitants du quartier des Vernes à Givors vivent l’enfer

MurielCPar Muriel COATIVY

secrétaire départementale FN69

D’année en année, les étés sont difficiles dans le quartier des Vernes à Givors, mais cet été 2016 marque un nouveau tournant. La peur s’installe dans les foyers. Des individus circulent armés et dégainent leur pistolet à la moindre altercation. D’autres n’hésitent pas à tenir des propos racistes pour s’approprier un territoire. « On vit un enfer presque toutes les nuits ». Le tout accentué largement depuis le 1er juin 2015 avec l’extinction de l’éclairage public.

Au-delà des actes de vandalisme largement entrés dans les moeurs (cocktail molotov sur la façade d’une école, incendie de voitures presque toutes les nuits, caillassage des pompiers dans « un environnement plutôt hostile »), c’est aujourd’hui l’autorité même de l’Etat qui est attaquée. A deux reprises, les attaquants s’en sont pris à la mairie annexe de Givors, Place Général de Gaulle, en y mettant le feu. D’abord dans la nuit du 8 au 9 août puis dans la nuit du 18 au 19 août. Face aux dégâts importants, les locaux ont dû être fermés au public.

Fermeture-exceptionnelle-de-l-antenne-Mairie-des-Vernes_slider

Aujourd’hui, Martial PASSI, maire PCF de Givors lance un appel aux secours à Monsieur le Ministre de l’Intérieur en demandant des renforts de police. Courageuse décision ! Après avoir semé le vent durant plus de 20 ans par une politique de la ville laxiste et clientéliste, Martial Passi ne peut plus faire face à la tempête.

rappeur policierFace à une situation de guérilla urbaine, ce n’est pas des pseudo-mesurettes empreintes au monde des Bisounours qui viendront en aide aux habitants. Les Givordins attendent de leur maire, premier magistrat de la commune, visé personnellement par ces attaques, un courage politique à la hauteur du défi. Rétablissement de l’éclairage public, établissement d’un couvre-feu pour les mineurs, missions précises et volontaristes confiées à la police municipale en lui donnant les moyens matériels d’agir efficacement et en toute sécurité, suppression  des subventions aux associations communautaristes de la ville ne respectant pas l’esprit de la République etc … Les mesures ne manquent pas pour que la peur change de camp et que les braqueurs et racailles de tous poils arrêtent de dire qu’il fait bon vivre ensemble à Givors… cela relève juste d’une volonté politique.

 

Mais Monsieur Passi est peut-être trop occupé en ce moment par ses soucis personnels, visé par une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêts, faux et usages de faux ?  Le sort des Givordins attendra …

Eradiquer le communautarisme

DanielAlboutBillet d’humeur de Daniel ALBOUT

Responsable revue de presse FN69

Cette histoire d’auto-école à Villefranche me fait penser à ce jeune boulanger qui a remplacé dans mon quartier le précédent parti à la retraite et qui fait de bons croissants.

Il est aimable, à toujours un sourire pour le client, parfaitement intégré avec sa longue barbe qui indique sa grande piété. Sa clientèle apprécie ses sandwichs à midi, ceux qu’il propose sont  vraiment délicieux, même s’il n’y en a désormais plus aucun au jambon ou aux rillettes.

Ce n’est pas grave, il y en a d’autres au thon et au poulet qui font aussi bien l’affaire. Alors ne râlons pas et évitons des polémiques inutiles dans sa boulangerie appréciée de tous.

On s’y fera, on s’adaptera, le rôle de ce boulanger travailleur est ainsi rempli.

La femme voilée qui passe la serpillère chaque matin dans mon allée est admirable. Elle est certainement courageuse, dévouée à ses enfants et à sa famille. Pourquoi l’importuner, elle ne fait de mal à personne ?

Toutes ces femmes qui portent le hijab qui cache les cheveux, les oreilles et le cou et ne laissent voir que l’ovale du visage, n’utiliseront jamais leurs vêtements pour cacher une bombe et ne feront probablement jamais rien de mal. Alors pourquoi critiquer encore le port du voile et heurter ces femmes dignes en les montrant du doigt ?

Taisons-nous, regardons ailleurs, fuyons les polémiques, leur rôle, même si elles ne se rendent pas compte qu’elles en jouent un, ne va pas au-delà.

Au débat politique, le Front National refuse que la France s’adapte à toutes les traditions religieuses ou pas, importées par les populations issues de l’immigration, parce que tous ces faits anodins de tous les jours sont le produit d’un communautarisme exacerbé qui un jour inévitablement conduira deux ou trois jeunes désoeuvrés à l’aéroport, direction la Turquie ou l’Egypte.

Des jeunes qui ne connaitront pas l’histoire des religions, de la colonisation, qui ne respecteront pas les préceptes de l’islam comme le boulanger où la mère de famille. Après, ce qui arrivera au bout du voyage de ces jeunes, arrivera avec le concours de tous. Car tous inspirent la crainte et la peur.

La peur de contredire, la peur de se faire traiter d’islamophobes et même de racistes, la peur tout simplement. Il n’y a pas de terrorisme possible sans l’établissement préalable d’une peur silencieuse généralisée.

C’est pour rétablir la sécurité dans notre pays que  nous voulons éradiquer le communautarisme, TOUS les communautarismes. En France il n’y a qu’une communauté,  la communauté française.

Eradiquer le communautarisme pour qu’un boulanger n’interdise plus à ses clients de manger les sandwichs qu’ils aiment et que nous puissions dire à une femme voilée, sans se sentir coupable, que nous la préférerions sans voile.