L’effroyable lynchage de Grenoble est le résultat d’une décomposition sociale, ethnique, familiale, morale, économique … de notre société

Communiqué de Bruno Gollnisch, député européen, président du groupe Front National au conseil régional Rhône-Alpes

L’effroyable lynchage perpétré à Grenoble contre deux jeunes gens assaillis par une bande donne lieu de la part des autorités politiques, médiatiques et judiciaires à un véritable camouflage, comme c’est de plus en plus le cas s’agissant des « faits divers » révélateurs des dérives de notre société.

Les éléments ne sont connus que par bribes. Le procureur parle de bagarre qui aurait mal tourné. Une « bagarre » à deux contre vingt ! Les identités des agresseurs « présumés », même majeurs, seront sans doute cachées au public, etc.

La vérité, c’est que ces faits traduisent la montée de la violence dans une société en décomposition. Décomposition sociale, ethnique, familiale, morale, économique… A côté de cela, les protestations de fermeté des gouvernements successifs, à Grenoble justement, ne sont que rodomontades et le resteront. Car c’est aux causes profondes de cette décomposition qu’il faudrait s’attaquer. Mais en dehors de nous, qui osera le faire ?

Le groupe des 15 conseillers régionaux Front National de Rhône-Alpes a l’intention d’évoquer ce crime jeudi et vendredi prochain lors de la session plénière de l’assemblée régionale, et de demander l’audition du préfet de région sur les questions de sécurité dans les agglomérations de Grenoble, Lyon, Saint-Étienne.