BENJAMIN BIOLAY SALIT LA MEMOIRE DE NOTRE AMI JEAN PIERRE STIRBOIS

COMMUNIQUE DE PRESSE DE CHRISTOPHE BOUDOT
Fédération Front national du Rhône

L’arrogance est depuis toujours l’image de marque de benjamin Biolay, chanteur  lyonnais, devenu l’égérie bobo de l’intelligentsia parisienne.

Cette fois-ci, « l’artiste » s’en prend courageusement à notre ami Jean-Pierre Stirbois, ancien secrétaire général du Front national décédé dans un accident de voiture, il y a maintenant 24 ans presque jour pour jour.

Ce thuriféraire friqué du parti socialiste déclare ainsi dans son dernier album intitulé vengeance « la vengeance est un plat que certains  mangent froid comme Stirbois s’est mangé son cèdre ».

Au-delà de cette saillie grotesque et insultante pour la mémoire de notre ami et de sa famille, Il s’agit apparemment d’un coup de pub dérisoire  pour faire parler de lui et lancer son album. Elle vient ternir un peu plus la personnalité de ce chanteur des beaux quartiers qui manie l’insulte et l’ironie à sens unique sans jamais souffrir des censeurs autoproclamés du politiquement correct.

J’attends la réaction des responsables politiques lyonnais qui condamneront, je n’en doute pas un seul instant, cet excès de langage tout à fait déplacé, en ces journées de souvenir de nos morts glorieux.

Christophe BOUDOT
Secrétaire départemental du Front national du Rhône
Conseiller régional
Membre du bureau politique