Sainte-Foy-lès-Lyon : laboratoire UMP de la discorde nationale

Dans l’édition du Progrès du 18 novembre 2012, nous apprenons que Michel CHAPAS, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon depuis 1995, ne se représentera pas en 2014. Et le journal titre : « Succession de Michel Chapas : deux adjoints pour briguer un fauteuil ».  A Sainte-Foy aussi ? Un homme, une femme, au moins là, on joue la parité !

Sans surprise, Monsieur Gilles ASSI, premier adjoint,  se présente comme candidat à la succession de son ami de longue date et donc se dit prêt à conduire la liste de l’UMP pour les prochaines échéances. Mais c’est sans compter Madame Véronique Sarselli, adjointe aux Affaires sociales depuis 2008, actuellement sur les starting-blocks  pour être candidate elle aussi en 2014, espérant un « vote en interne » pour décider à qui reviendra l’investiture UMP.  Monsieur Chapas le déclare ouvertement : il est conscient qu’il lui faut avant tout rassembler, afin de « construire une nouvelle cordée, capable de s’inscrire dans les valeurs d’équilibre, de responsabilité et de solidarité qui ont été à la base de l’action menée, et de répondre aux défis de notre temps […]». Le quotidien s’avère d’ores et déjà beaucoup moins consensuel que ces belles déclarations médiatiques.

Décidément, les adjoints aux Affaires sociales ne portent pas chance au maire actuel. Déjà en 2008, M. Cyrille Isaac Sybille avait fait jeu à part en voulant mettre en échec Michel Chapas. Pour cela, il avait convenu d’une alliance avec Mme Chantal Nouhen elle-même une déçue des promesses non tenues de l’UMP de lui accorder l’investiture UMP qui fut au final reconduite au maire sortant. Décidément, la politique se répète dans le temps et dans l’espace.

Sainte-Foy : laboratoire UMP de la discorde nationale ? En tout cas, la guerre des petites phrases assassines du duel des deux camps Assi / Sarselli n’est pas nouvelle mais ne peut que s’amplifier dans les mois à venir à l’image de la bérézina nationale. Alors, au final, quel programme de l’UMP en 2014 sur Sainte-Foy-lès-Lyon ? Et pendant ce temps, dans quel état d’esprit sont gérées les affaires de la commune ? 

Je vous invite à découvrir cet Editorial de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National (23 novembre 2012)

L’UMP, ou l’issue tragique d’une union opportuniste

Extraits « l’UMP a une conception très particulière de la démocratie représentative (…) Les mariages d’amour et de passion peuvent durer, les mariages de raison et de circonstances finissent toujours par d’atroces divorces et des règlements de compte »

Article rédigé par Muriel COATIVY
Secrétaire départemental adjointe
Responsable Front national de la 12ème circonscription du Rhône