Une interprétation fantaisiste de la loi sur l’interdiction du niqab

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MURIEL COATIVY

du 24 janvier 2013

La section Front national d’Oullins déplore l’attitude du commissariat d’Oullins, qui par la voix de sa réceptionniste, mercredi 23 janvier 2013 à 11h, n’a pas jugé utile d’intervenir au niveau de l’arrêt de bus de la piscine d’Oullins pour dresser un constat d’infraction de port de niqab à l’attention d’une personne attendant semble t’il un bus à cet endroit.

Le citoyen, qui a jugé utile d’appeler le commissariat pour signaler un fait qualifiable d’infraction, s’est vu rabroué au motif que (dixit) « le port du niqab est autorisé sur la voie publique. Il n’est interdit que dans les lieux recevant du public ».

Nous invitons le commissariat d’Oullins à former son personnel à quelques rudiments législatifs en lui expliquant notamment la contenance de l’article 1er de la loi n°2010-1192 du 11/10/2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public. A défaut, dans le cadre légitime d’un plan Vigipirate renforcé du fait de l’actualité, cela ruine en outre toute légitimité au dispositif onéreux de vidéosurveillance mis en place sur la commune.