La disparition annoncée des services publics à Sainte-Foy-lès-Lyon

De Muriel COATIVY, tête de liste FN / RBM  Municipales 2014 Sainte-Foy-lès-Lyon

En ce début d’année 2013, le relais-poste de la Gravière a fermé après à peine un an d’existence. Il était assuré par la boulangerie La Caserne des pains qui a voulu se rendre utile mais a dû renoncer, évoquant le peu de considération de la part des facteurs et des autres bureaux de poste ainsi que l’agressivité de certains clients. Mais est-il utile de rappeler que la vocation première d’une boulangerie est de vendre du pain, a fortiori lorsqu’il est bon et lorsque le quartier souffre déjà de l’abandon progressif des petits commerces.

Cependant, pour la direction régionale de La Poste, il n’y a pas lieu de s’émouvoir. Les habitants du quartier disposent toujours à proximité de trois bureaux, au centre du village, à Chavril et sur la commune de Francheville.   Elle oublie de rappeler que cela suppose de disposer d’une voiture, de pouvoir la garer et d’espérer que ledit bureau de poste ne soit ni en grève ni en travaux  (cette remarque parlera aux fidésiens !).

Aujourd’hui poster une lettre ou récupérer un colis est devenu un véritable parcours du combattant.

Le Front national refuse la “financiarisation” des services publics et défend les territoires oubliés, les citoyens méprisés. Le Front national prône l’égalité d’accès aux services publics de santé, de transport, de sécurité et de communication pour tous les Français et condamne du même coup la mauvaise dépense publique.

A Sainte-Foy-lès-Lyon, voilà plusieurs années que de nombreux services publics périclitent sans qu’aucun de nos élus UMP locaux ne réagissent, que ce soit Monsieur Chapas, notre maire, M. Delorme, conseiller Général ou M. Terrot, député. Après la fermeture du commissariat de police sur la commune (il y a déjà trop longtemps), la fermeture programmée de la CR46, l’orientation purement obstétricale et gériatrique de notre centre hospitalier, la mauvaise desserte de nombreux quartiers de notre commune par les TCL et l’abandon du terminus du C19 à Bellecour sans parler d’un ramassage des encombrants de plus en plus aléatoire, l’enseignement s’effrite lui aussi au gré des années avec la fermeture du collège public André Malraux chemin du grand Roule, celle de l’école de Beaunant et la menace qui pèse sur plusieurs classes chaque année au sein des écoles de la Gravière, Chantegrillet ou encore Châtelain.

Ouvrez les yeux. Arrêtons l’hémorragie. Nous payons suffisamment d’impôts sur notre commune pour exiger un minimum de services en retour. Et vous aurez remarqué que nos impôts eux ne baissent pas. Ah, mais si, on sait pourquoi …on va avoir une superbe piscine et 2 nouvelles salles de cinéma !

Muriel COATIVY – responsable de section de Sainte-Foy-lès-Lyon