Dimanche 24 mars 2013 : Tous sur les Champs-Elysées … ou pourquoi il ne faut rien lâcher !

Le 17 novembre 2012, à Lyon, un premier rassemblement réunissait des milliers de lyonnais Place Bellecour – chiffre sous évalué par la préfecture … Première injure à la démocratie …N’en déplaise ! On ne lâche rien.

Le 13 janvier dernier, ce sont plus d’1,3 million de personnes venues des quatre coins de France qui arpentaient les rues de Paris (et les pelouses du Champs de Mars !) – Nous ne reviendrons pas sur l’affront du chiffre annoncé ! …Deuxième injure à la démocratie ….N’en déplaise ! On ne lâche rien.

M. Delanoë demande 100.000 € de dédommagement aux organisateurs pour les soi-disant dégâts sur les pelouses du Champ de Mars. Il est assailli de milliers de chèques de 10 centimes et est bien embêté. Il devra adresser un reçu mais heureusement pour lui, seulement aux dons en pièces (trop rares, la plupart des donateurs ayant adressé un chèque). Troisième injure à la démocratie … N’en déplaise ! On ne lâche rien.

700.000 pétitions sont envoyés de toute la France pour saisir le C.E.S.E. Ce 26 février, celui-ci la déclare irrecevable Quatrième injure à la démocratie … N’en déplaise !  On ne lâche plus rien et on se mobilise pour être encore plus nombreux.

Face à tous ces affronts de plus en plus mesquins et grotesques, l’opposition ne peut que continuer ! Nous devons les mettre face à leur prochaine injure à la démocratie, toujours plus fragrante et toujours plus choquante.  Rien n’est encore définitivement voté !!! Pour cela, vous avez 3 moyens d’agir :

  1. J-22 contre le projet de loi TAUBIRA. Rendez-vous sur le site lamanifpourtous ce dimanche soir pour le lancement de la grande marche du 24 mars ! On doit tous y retourner et être encore plus nombreux.
  2. Continuez à envoyer, mais en liquide avec 1 pièce (montant à votre bon coeur)  à M. Delanoë une contribution pour les pelouses du Champs de Mars pour qu’il vous remercie en retour. “La loi n’oblige pas à adresser de reçu aux donateurs, sauf pour les rares dons en pièces, ce qui sera fait», précise un porte-parole de la mairie de Paris.
  3. Ecrivez à F. Hollande en ligne :  http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/ pour lui dire que nous serons nombreux sur les Champs-Elysées le 24 Mars ou précisez-lui, si vous ne pouvez pas venir, les raisons de votre présence de coeur !