Attaque du distributeur de Vernaison : la série continue, la violence en plus

Par Muriel COATIVY, responsable Front national de la XIIème circonscription du Rhône

Vendredi 5 avril 2013, un sixième DAB en moins de 15 jours est attaqué à Vernaison. Nos élus du Conseil régional dénonçaient récemment la recrudescence de cette criminalité. A Vernaison, en plus de l’attaque, les braqueurs, surpris par un équipage de la BAC, n’ont pas hésité pour prendre la fuite à foncer, à trois reprises, sur un des policiers qui a été blessé aux jambes. La Police Judiciaire a été saisie pour tentative d’homicide et tentative de vol aggravé.

M. Valls l’a rappelé le 2 mars dernier : il faut “aggraver” les peines contre “ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre”. Il en a appelé à la “sévérité de la justice”. Un discours déjà tenu en juillet 2010 par Nicolas Sarkozy dans son discours de Grenoble. Les années passent, les discours restent, la situation s’aggrave. Nos dépositaires de l’autorité publique sont tous les jours victimes d’atteintes à leur intégrité physique, atteintes qui sont immédiatement minimisées au lendemain des incidents.

Ainsi, en 24 heures, la version des faits à Vernaison a déjà changé. Dans l’édition du 6 avril 2013 du Progrès, on ne parle plus de tentative d’homicide, le malfrat ayant foncé à trois reprises sur la voiture de la BAC et non sur le policier,  ce dernier étant juste malencontreusement coincé dans l’entrebâillement de la portière.

Une affaire donc par miracle sans trop de gravité qui aurait pu coûter la vie à plusieurs hommes mais qui sera vite enterrée … et vive les déclarations musclées et courageuses de nos ministres de l’Intérieur. On y croit !