Les autorités de l’Etat sont directement responsables des agissements des délinquants récidivistes étrangers qu’ils refusent d’expulser !

RASSEMBLEMENT LYON BLEU MARINE 2014

Par Christophe BOUDOT, candidat à la mairie de Lyon

Il y trois semaines, un individu dangereux et en situation irrégulière pénétrait dans la cathédrale Saint-Jean, armé d’une barre de fer. Voyant le peu de fidèles à l’intérieur de l’édifice, il s’en prit sauvagement à l’horloge astronomique, joyau du XIVème siècle pour la détruire.

Dès l’annonce de cette profanation, j’avais été le seul homme politique lyonnais à réagir et à demander l’expulsion immédiate de cet individu vers son pays d’origine.

Aujourd’hui, on apprend que ce même individu n’a pas été expulsé par la préfecture du Rhône mais pire, qu’il s’est évadé la semaine dernière de l’hôpital spécialisé du Vinatier dans lequel le préfet l’avait fait placer.

De fou dangereux, il est donc devenu fou dangereux récidiviste et s’est attaqué aujourd’hui même à un rabbin et à son fils en plein Paris en les lacérant de coups de cutter au cou.

Ce drame aurait pu être évité si les autorités préfectorales n’étaient pas restées sourdes à ma demande d’expulsion immédiate de l’individu.

Dans cette affaire, Il subsiste des zones d’ombre. Pourquoi les autorités préfectorales n’ont elles pas prévenu la population que ce fou dangereux s’était évadé le 16 Avril dernier, il y a une semaine ?

 Je demande à Monsieur Gérard Collomb et à monsieur le préfet du Rhône une explication précise sur ce grave manquement à l’information de nos compatriotes, qu’ils nous disent franchement si d’autres détenus dangereux sont actuellement encore dans la nature !

Le Front national s’engage, une fois au pouvoir à changer la loi et à permettre l’expulsion immédiate de tout criminel étranger qui aura été reconnu coupable.