Les cantines de Sainte-Foy-lès-Lyon à l’heure du halal

A la question 12 de notre enquête : « accepteriez-vous que la Municipalité serve des plats halal aux élèves sans information des parents ? », vous êtes une quasi-unanimité à répondre NON.  Et pourtant …

Et pourtant Sainte-Foy-lès-Lyon ne déroge pas à la règle. Les écoles publiques de la commune aménagent leur espace cantine pour réserver des tables aux élèves de confession musulmane. M. Chapas aurait-il cédé aux pressions communautaristes ?
Le plus surprenant est lorsqu’un enfant non musulman se retrouve à la table de ses camarades de confession musulmane. Erreur ? Absence de place ailleurs ? Volonté de remplir toutes les places ? En attendant, quelle n’est pas la surprise du père lorsque l’enfant, suffisamment habitué à cet état de fait, s’exclame à la table familiale devant son assiette de jambon  « Mais Papa, moi je n’ai pas le droit de manger du jambon ». Ce papa aurait naturellement répondu NON à la question 12.
Et tout cela pour servir quel but ? Aucun dans l’intérêt des enfants. Le temps du repas est traditionnellement en France le temps du partage. Comment partager avec certains enfants que l’on met dès leur plus jeune âge à l’écart ? Car en isolant les enfants de confession musulmane durant le temps de restauration, on leur enlève ainsi toute chance d’intégration possible. En outre, dans les écoles d’autres communes où ce sont les enfants non musulmans qui sont en minorité, ce sont alors eux que l’on met à l’écart.
Les maires ne sont pas tenus de servir du halal dans les cantines. En séparant ainsi les élèves en fonction de leur confession, le conseil municipal de notre commune contrevient gravement au principe de laïcité qui doit gouverner les établissements scolaires publics.
Par Muriel COATIVY, candidate RBM Ste-Foy 2014