Disparition de nombreux événements majeurs à Lyon : la malédiction de TOUTANCOLLOMB !

RASEMBLEMENT LYON BLEU MARINE 2014

Par Christophe BOUDOT, candidat à la mairie de Lyon

Est ce l’usure du pouvoir ou une trop forte confiance en lui ? Ces derniers temps, Gérard Collomb est frappé par la malédiction des occasions manquées. Il n’aura pas su attirer ou garder à Lyon toute une série d’événements majeurs qui auraient pourtant été profitables au rayonnement international et au dynamisme économique de notre ville.

Il y a 3 ans, le Grand prix de tennis de Lyon, bien installé au palais des sports depuis 25 ans, a rangé ses raquettes au placard faute d’avoir obtenu une offre de renouvellement concrète et aboutie et à cause de sombres accords financiers très éloignés du monde sportif.

De même, l’an passé, la capitale européenne de la culture nous a échappé au profit de la ville de Marseille ; très décevant pour les lyonnais et pour tout ceux qui avaient cru en notre ville-capitale pour incarner ce temps fort culturel européen.

La capitale de la gastronomie : les lyonnais n’ont pas encore compris comment Gérard Collomb avait fait pour manquer ce grand rendez-vous qui revenait de droit à notre ville, eu égard à son histoire et à sa singularité gastronomique .

Le dernier en date, la disparition du salon de l’Auto, rendez-vous incontournable de l’industrie automobile et des lyonnais. L’équipe Collomb dont on connaît l’opposition idéologique à la voiture, a t elle tout mis en œuvre pour faciliter l’organisation de l’événement avec GL Events, nous pouvons raisonnablement en douter.

Toutes ces occasions manquées sont autant de perte de dynamisme économique pour notre ville alors que dans le même temps, Gérard Collomb a délaissé les commerces de proximité au profit d’enseignes internationales franchisées et fait bâtir des nouveaux grands hôtels de luxe qu’il va bien falloir remplir un jour !