Après “le mariage pour tous”, “le Mariage avec tous” ou la prise en otage des San-Priots

Communiqué de presse de Sandrine LIGOUT, candidate à la mairie de Saint-Priest pour les municipales 2014

Après le blocage de l’autoroute de Feyzin le 20 octobre dernier, ce vendredi 7 juin à 14h00 ce sont, une fois de plus, les rues de Saint-Priest qui ont été le théâtre d’une cérémonie «patriotique».

Plus particulièrement le carrefour du Boulevard Urbain Est (BUE) et la rue du Dauphiné, entièrement bloqués par un cortège de motos et de voitures. Je rappelle que le Service Départemental d’lncendie et de Secours (SDIS) se situe à une centaine de mètres et en cas d’intervention urgente, les pompiers comme les autres automobilistes n’auraient pas eu d’autre choix que d’attendre gentiment la fin du spectacle.

ll y a quelques mois c’est le tramway qui a été immobilisé au carrefour du gymnase Gérard Philippe pendant plusieurs minutes.

Je souhaitais juste remémorer à la Mairie de Saint-Priest qu’il est inutile de déployer la Police Municipale et les C.R.S. lors d’un mariage ayant pour patronyme : LIGOUT ! Et d’occulter cette pratique, de plus en plus répandue sur notre commune, en toute impunité. Car il s’agit bien là, d’un délit répréhensible par la loi, il serait bon de le rappeler aux futurs mariés.

Peut-être attendons-nous qu’un automobiliste proteste et soit pris à parti par de «petits hors la loi» ?