Comme à Paris, l’auberge espagnole lyonnaise des UMP est divisée

Communiqué de presse de Christophe BOUDOT, candidat à la mairie de Lyon pour les municipales 2014

Au lendemain de la primaire UMP à Lyon, il apparaît que le parti de Nicolas Sarkozy sort divisé de la consultation et que les discussions malsaines du second tour auront laissé des traces, même chez les militants les plus convaincus.

L’auberge espagnole de la rue Vauban, minée par les conflits va-t-elle soutenir, sans ambiguïté, Michel Havard le leader pour le moins discret de la droite lyonnaise depuis 6 ans au conseil municipal ?

Mais, en vérité, comme à Paris, le candidat de l’UMP désigné par les militants apparaît tout à fait compatible avec le maire socialiste en place et n’incarne pas, sur les sujets de société, sur la famille et l’organisation de la cité par exemple, une rupture franche avec le modèle socialiste qui ruine notre civilisation et affaiblit notre ville.

Aujourd’hui, les trois grands candidats de l’élection municipale sont connus. Il apparaît clairement que la seule alternative au socialiste Gérard Collomb est portée par Christophe Boudot, candidat du Front national et du Rassemblement bleu marine qui lui, aura le véritable courage politique du changement.