Témoignages : “Pourquoi j’ai adhéré au Front national” …

Vous aussi, rejoignez-nous. Refusez la pensée unique. Osez le vote patriote. Adhérez au Front national.
Ivan
“Je fais parti de la tranche 30-40 ans, j’ai adhéré au Front national car je suis réellement inquiet du déclin de notre pays, autant au niveau économique, de l’immigration, de l’assistanat, de l’Europe, qui veut nous emmener  droit dans le mur car on ne réagit pas.
Beaucoup de jeunes quittent le pays pour aller travailler ailleurs. J’attends de mon adhésion d’être plus informé de ce qui se passe au jour le jour et de m’investir”.

 

Clément 23 ans “Je veux aider la France à retrouver sa souveraineté pour qu’elle ait à nouveau son destin en main ; c’est pourquoi j’adhère au Front national”.

 

Pour Aurélie, quelques raisons principales de rejoindre le mouvement Bleu Marine :
“- Je constate ne pas pouvoir exprimer librement mes opinions sur la vie politique comme sur les faits de société. Cela peut me porter préjudice dans mon entourage professionnel (contractuelle dans la fonction publique), comme cela pouvait me porter préjudice lorsque j’étais au lycée puis à l’université, aujourd’hui je ne veux plus être bâillonnée et c’est ce qui a motivé mon adhésion.
– Dans la vie de tous les jours je suis contrainte dans mes déplacements pour des problèmes de sécurité. Les transports en commun sont un rassemblement de citoyens laxistes et néanmoins pleins d’empathie envers les groupes de jeunes qui importunent, insultent (et plus si affinités) les jeunes femmes seules. Je ne peux pas faire mes courses alimentaires au supermarché après 20h, trop mal fréquenté. Je ne peux pas faire du vélo sur les quais du Rhône ou aller à la piscine municipale en été: se déplacer seule aujourd’hui signifie être disponible. Lorsque j’évoque ce problème dans mon entourage, on me répondra que  “c’est parce que je suis jolie” et que je dois prendre ça comme une forme de compliment. Me faire insulter en pleine rue car je ne réponds pas à un énième “t’es charmante, oh je te parle”, je n’appelle pas ça de la chance. J’apprends dans la presse que cette méthode d’harcèlement sexuel envers les femmes est monnaie courante dans les pays du Maghreb, cela inciterait les femmes à porter le voile. Est-ce vers cela que nous allons?
– Je ressens un ras le bol certain contre la société actuelle, un retour aux sources et aux valeurs pour se rappeler que ce n’est pas une tare d’être français aujourd’hui. Qu’aimer le vin et la charcuterie n’est pas un crime raciste, que de ne pas avoir aimé le film “intouchable” ne signifie pas approuver les chambres à gaz.
– Enfin, il est temps que la France retrouve sa souveraineté. L’Europe est un échec, pour ma part je n’en veux plus”.

Franck “Etant sympathisant du Front national depuis l’âge de 18 ans, j’ai décidé d’adhérer suite au magnifique premier tour de la présidentielle 2012 et également la découverte d’une organisation “Le siècle”. Après une recherche sur Internet, j’ai été définitivement convaincu que l’UMPS existait. Trop c’est trop, il est temps d’agir !”.

Maurice “Il y a 400 ans av JC, Thucydide écrivait : «Un homme qui ne se mêle pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile. »
Nous avons été plus de 6 millions à voter pour Marine Le Pen. J’ai pris conscience que si je ne voulais pas que ce vote soit inutile, il me paraissait nécessaire de s’impliquer personnellement dans l’action.
Face à l’hostilité générale, Marine Le Pen a le courage de représenter nos opinions. Il me paraît juste d’avoir, moi-même, le courage de mes opinions et de lui signifier mon soutien par mon adhésion.
Les opposants à Marine Le Pen prétendent que les électeurs ont exprimé un vote de protestation en votant pour le Front National.
En ce qui me concerne, mon vote exprime une adhésion au projet de Marine Le Pen. En adhérant, j’espère lui apporter un moyen de preuve pour contredire cette assertion.
Dans la réalité, l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et l’article 14 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne sont plus respectés pour certaines opinions politiques. Il n’est pas possible d’exprimer, de recevoir et répandre les idées de Marine Le Pen sans être mis au ban de la société.
Même privé de parole, personne ne peut m’empêcher d’adhérer au Front National pour apporter mon soutien à Marine Le Pen.
Suivant la source Wikipédia, le 30 mai 1943 Joseph Kessel et Maurice Druon proposaient le chant des partisans.
Les deux premiers vers de cette chanson me semble, 70 ans après, à nouveau bien d’actualité.
En adhérant au Front National, j’apporte mon soutien à Marine Le Pen pour faire entendre ce bruit sourd.”

 

Vous aussi, rejoignez-nous. Refusez la pensée unique. Osez le vote patriote. Adhérez au Front national.