La loi sur l’organisation territoriale et les métropoles : le dernier délire des socialistes

 

Communiqué de presse de Marion Maréchal Le Pen, Députée du Vaucluse

La décentralisation anarchique menée ces dernières années a conduit aux dérives que nous connaissons : explosion du nombre de fonctionnaires, gabegies financières maintes fois dénoncées par la cour des comptes, corruption, surcoûts, chevauchement des compétences…

La gauche décide pourtant d’ajouter au millefeuille territorial un nouvel échelon : la métropole.

Ce faisant, elle multiplie les organes de concertation ajoutant encore de la complexité à la décision, elle vide certaines mairies de leurs compétences en transférant leurs politiques de logement, d’urbanisme et des services publics de proximité, elle renforce la péréquation risquant ainsi d’entrainer une prime à la mauvaise gestion et elle réintroduit la clause générale de compétence pour les départements et les régions.

Ce projet de loi est d’autant plus absurde qu’il crée un outil sans savoir quels projets il servira.

Ce texte allant à l’encontre des exigences de proximité, de clarté et d’efficience, Marion Maréchal-Le Pen a voté contre en première lecture et a défendu par voie d’amendement le principe de spécialisation des compétences pour l’ensemble des collectivités.

Source : http://www.frontnational.com