Le double discours de François-Noël BUFFET

Par Muriel COATIVY, responsable de la XIIème circonscription du Rhône, candidate Ste Foy Bleu Marine pour les municipales 2014

http://www.murielcoativy.fr/

Le 18 juillet 2013, le sénateur-maire d’Oullins, François-Noël Buffet, participait au dîner de rupture du jeûne du ramadan, à la grande mosquée de Lyon, au côté de Manuel Valls et sur invitation du recteur Kamel Kabtane.

Le Progrès – édition du 19 juillet 2013

Le lundi suivant, Monsieur Buffet répondait à une nouvelle invitation de l’Association d’orientation islamique et partageait à nouveau un repas de rupture du jeûne à la salle de prières d’Oullins en compagnie de Louis Proton, adjoint à la sécurité et Georges Tranchard, adjoint aux cultes.

Le Progrès – édition du 25 juillet 2013

Quelle est la place d’un élu de la République au sein de ces fêtes religieuses ? Quels que soient les arguments avancés, ne nous y trompons pas. Il ne s’agit pour les élus que d’un savant dosage électoraliste, une présence discrète ne faisant pas l’objet d’une communication excessive pour faire plaisir aux uns en ménageant les autres. Pour les organisateurs, Kamel Kabtane ne s’en cache pas ; il espère que les élus subventionneront une partie de son projet d’Institut français de civilisation musulmane à Lyon…

Mais qu’avons-nous à gagner à cette laïcité “positive”, concept inventé par Nicolas Sarkozy, que l’on pourrait requalifier de laïcité à géométrie variable ? Au nom de l’égalité républicaine et de la laïcité ouverte, les élus UMPS s’en défendent. Leur présence est pour :

1. Accorder une place pour l’Islam deuxième religion du pays. Mais où étaient M. Valls et M. Buffet lors de l’inauguration de l’église Saint-Thomas à Vaulx-en-Velin le 2 décembre dernier ? L’église, mère de la Chrétienté, première religion de France !

2. Discuter de dossiers importants. Cela doit -il se faire autour des rituels de l’iftar ? Le jeûne du Ramadan fait parti des cinq piliers de l’Islam ; y participer n’est pas anodin.

3. Témoigner un message d’affection et de respect à l’égard des Musulmans. Mais où est le respect de nos élus lorsqu’ils ferment les yeux :

– sur ces femmes enfermées et confisquées de leurs papiers d’identité, venues en France pour être les esclaves de leur mari ? Combien d’appartements toujours fermés à Oullins tenant en otage ces femmes emmurées, notamment dans le quartier Jacquart ? Ah il est tellement plus facile de manger quelques dattes traditionnelles !

– sur ces jeunes filles embrigadées dès leur plus jeune âge ou ces femmes payées par les pays étrangers à porter le niqab et ne pas appliquer les lois de la République au nom de la tolérance ? Tolérance pour qui ? Ah il est tellement plus facile d’envoyer nos soldats à l’étranger combattre l’obscurantisme !

– sur l’absence de femmes lors de ces dîners alors que par ailleurs ces mêmes élus clament parité et égalité. Ah il est tellement plus facile de refaire le monde entre hommes en occultant la situation de plus en plus précaire des femmes en France.

L’hypocrisie électoraliste s’imposera t-elle un jour des limites ?