Course poursuite de cambrioleurs à Givors : la rentrée sous le signe de l’insécurité.

Communiqué de presse d’Antoine MELLIES, candidat à la mairie de GIVORS aux municipales 2014

 Les Givordins n’étaient plus habitués au déploiement de plusieurs dizaines de forces de police et de gendarmerie, compte tenu de la réduction continue des effectifs de la police nationale sur la zone Givors-Grigny. En effet, dans la nuit de jeudi, une course poursuite a eu lieu suite à la signalisation de cambriolages sur Chassagny et à l’identification du véhicule des cambrioleurs. Après une poursuite dangereuse, la voiture des malfrats s’est encastrée dans un mur à Givors, les malfrats étant parvenus à prendre la fuite. Encore aujourd’hui la police est toujours à leur recherche.

Cette énième scène de rodéo traduit encore une fois l’abandon des territoires par l’Etat, qui, en réduisant les moyens humains, matériels et juridiques de la police, la condamne à l’incapacité d’honorer ses missions de protection de l’ordre public.

Mais cette situation est également le fruit du laxisme de la municipalité qui ne tente rien pour combattre les foyers de délinquance.

–         Alors que des squats de Roms perdurent et inquiètent le voisinage, aucune procédure d’expulsion n’a été demandée par la Mairie.

–         Rien n’a été fait pour renforcer les moyens de la police municipale, qui doit être armée pour palier aux carences de l’Etat et être orientée vers des missions de quadrillage des zones de tension urbaine.

–         Laxisme en matière d’urbanisme et de propreté de la voirie qui conduit à faire perdurer le caractère anxiogène de certains quartiers et entretient les incivilités en tout genre.

Antoine Mellies propose de mettre en œuvre la tolérance ZERO en matière de délinquance et de tout faire pour palier à l’incurie de la politique gouvernementale de Manuel Valls et de Christiane Taubira.