Communautarisme: les français de plus en plus allergiques!

RodolpheDjaoutiPar Rodolphe DJAOUTI, responsable du Val de Saône

La scène s’ est jouée mardi dans les locaux de l’agence Pôle Emploi de Neuville sur Saône sous les yeux d’un de nos adhérents. Nulle altercation violente mais une révélation collégiale de ce qu’une majorité de français pense tout bas.

Au cours d’une réunion de formation quelques demandeurs d’emploi étaient conviés à partager leurs bonnes et mauvaises expériences professionnelles.  Parmi les participants, une jeune femme entièrement vêtue de noir ,cheveux et formes dissimulés, à l’exception de son visage, par sa longue tunique, des gants portés aux mains. Ce que certaines boutiques en ligne sur internet désignent comme une “muslim fashion” (sic), dépasse largement et depuis plusieurs années déjà, certains quartiers à forte influence communautariste.
L’animateur de la séance demande à cette jeune femme si, dans le cadre d’un entretien d’embauche, elle serait prête à ôter son voile dans une démarche de présentation, comme d’autres revêtent costume, cravate ou tailleur de circonstances.  Sûre d’elle, la demandeuse d’emploi d’assurer qu’il n’en est pas question….! Et le téléphone de cette personne de soudain se mettre à retentir au son de l’appel à la prière islamique…

La suite de l’épisode est intéressante, car, loin de tomber dans la condescendance, l’assistance a dès lors exprimé son incompréhension et sa gêne face à ce sectarisme. A leur tour invitées à réagir, les personnes présentes ont bien fait percevoir, sur le ton de l’ironie, leur agacement quant à cette volonté permanente de certains d’afficher leurs préférences religieuses. Confortés par des années de laxisme sur l’application de la laïcité, le communautarisme a instrumentalisé l’apparent naïf “vivre ensemble”, imposé par les socialistes et entretenu par l’UMP.
Loin d’être du racisme, voici un exemple du ras-le-bol des français. Un sentiment légitime à l’heure où une flexibilité de plus en plus importante est exigée des demandeurs d’emploi. Certains pourtant, préfèrent un mode de vie archaïque et les prestations sociales, à la possibilité de pouvoir vivre des fruits de leur travail….

2014 et 2015, deux années aux multiples enjeux électoraux,  ne manquez pas ces opportunités de reprendre votre avenir en main!