Pourquoi faut-il se battre pour que la Toussaint reste un jour férié ?

MCPar Muriel COATIVY, secrétaire départementale adjointe de la fédération Front national du Rhône.

Depuis plusieurs mois sinon plusieurs années, un vent tourne pour habituer doucement l’opinion publique à l’abandon de deux fêtes chrétiennes jours fériés pour L’Aïd et Yom Kippour. La déclaration de Dounia Bouzar le 25 septembre 2013 a montré que l’opinion publique n’est pas encore prête mais l’ouvrage sera remis sur le métier encore et encore jusqu’à …

Je ferai partie des derniers opposants à ce changement de civilisation. La Toussaint est une fête et une pause familiale qui fait partie de mon histoire et de mon héritage culturel et que je souhaite transmettre à mes enfants. Pour grand nombre de français, chrétiens, première religion de France, la Toussaint est une fête pour célébrer tous nos Saints, connus et inconnus et ainsi prendre le temps de transmettre à nos enfants la valeur forte de la Sainteté. Mais la Toussaint, parce que jour férié, c’est surtout une pause familiale qui permet de nous retrouver autour de nos proches décédés et de nous donner le temps de respecter et d’honorer nos morts. Les conversations autour de la table peuvent souvent être l’occasion de remonter le passé, de comprendre notre histoire familiale.

Supprimer la Toussaint jour férié serait encore une nouvelle étape à la destruction méticuleuse et déterminée de la famille par la République Française et l’Europe de Bruxelles.

Bonne fête de la Toussaint à tous !