COLLOMB : l’illuminé du 8 décembre !

Christophe-BoudotCommuniqué de presse de Christophe Boudot, candidat à la mairie de Lyon pour les municipales 2014

 

Depuis une dizaine d’années, Gérard Collomb et sa clique ont effacé consciencieusement toute référence traditionnelle et spirituelle à cette véritable institution lyonnaise qu’est la fête du 8 décembre.

Il s’agit, comme d’habitude pour Gérard Collomb d’organiser un cérémonial à grands frais, qu’importe l’origine des festivités. Il a ainsi peu à peu fait table rase d’une fête populaire installée dans le coeur des Lyonnais depuis plus de 160 ans, la troquant pour un grand bazar festif où cette année le Mexique sera à l’honneur, et, avec lui, des marionnettes de 5 mètres de haut sur les quais. Une sorte de biennale de la danse en hiver à la sauce mexicaine…

Alors que le gouvernement socialiste mène une politique confiscatoire, le Maire a donc choisi de dépenser plus de 3 millions d’euros pour l’organisation de cette édition. Un budget qui financera notamment l’illumination de certains bâtiments administratifs – pourtant insipides et dénués d’histoire – comme l’hôtel de Région du quartier Confluence – pour la somme ahurissante de 110 000 euros !

Ses administrés n’ont que faire des projets pharaoniques de leur maire et n’ont qu’une envie : renouer avec une fête traditionnelle, enracinée et populaire qui illuminerait à coût raisonnable les beaux monuments de notre ville, et qui célébrerait une fois par an le bel esprit lyonnais !

Je souhaite, moi, redonner du sens à notre ville, célébrer son identité et la réhumaniser. La fête traditionnelle du 8 décembre, « la fête de la patrie lyonnaise » selon l’historien Bruno Benoît, ne doit pas mourir sous le flot lumineux et le coût exorbitant des festivités marchandes!