Racisme anti-français : le Beaujolais n’est pas épargné

FOCommuniqué de presse du Front National du Beaujolais

 
Nous avons reçu en quelques semaines  plusieurs témoignages d’habitants de Villefranche et du Beaujolais victimes de racisme  anti-français et d’agressions graves*. Ces personnes se sont tournées vers nous car elles se sentent abandonnées et méprisées par les institutions censées les protéger. Elles ont toutes le même sentiment : leurs affaires sont délibérément enterrées  car elles dérangent les autorités à l’approche des élections municipales.
Un exemple tragique parmi d’autres : le 26 octobre dernier lors d’un bal, une quarantaine  de racailles se réclamant d’un « quartier » de Villefranche  ont pris d’assaut la  Salle des Fêtes de Denicé pour casser du Français. Objectif réussi : l’un des Français, jeune étudiant, a été frappé à la tête à coups de battes de base-ball et  de barres de fer par cinq des assaillants. Il est resté hospitalisé une semaine  pour deux fractures de la boite crânienne, a reçu une I.T.T. de 30 jours et 40 jours d’arrêt de travail, ce qui hypothèque fortement la réussite de son année universitaire.
A ce jour, la Gendarmerie de Villefranche n’aurait procédé à aucune interpellation malgré de multiples témoins de la scène. La presse locale s’est contentée d’articles sous-entendant qu’il ne s’agissait que d’une bagarre de fin de bal et a qualifié  de « blessé léger » le jeune Beaujolais qui a failli perdre la vie.
Le FN Beaujolais ne laissera pas de tels agissements maintenus dans le silence et appelle toutes les victimes de racisme anti-français à se manifester en écrivant à fnbeaujolais@yahoo.fr  ou en appelant le 04.72.77.50.00.
A suivre…
 
* Les victimes nous ont présenté des copies de leurs plaintes et de leurs certificats médicaux. Les journalistes s’engageant à préserver l’anonymat des victimes pourront avoir plus d’informations (contact Florian Oriol 04.72.77.50.00).