Scène de vie aux restos du coeur de l’Arbresle …

caddieLe 19 décembre 2013 – Par un témoin qui souhaite conserver l’anonymat

Ce jeudi 19 décembre 2013, un homme bénéficiant des restos du cœur a pu être témoin d’une scène laissant à tous un sentiment d’injustice et d’impuissance. Alors qu’il se présentait auprès des bénévoles sur son créneau horaire imposé à 9h sur présentation de sa carte délivrée chaque année selon des conditions très strictes (sur présentation d’une batterie de justificatifs scrutés à la loupe pour éviter les abus), il se trouvait dans la file d’attente quand une dizaine de Roms apparemment tout fraîchement installés à l’Arbresle se sont présentés à l’accueil. Ils sont passés devant tout le monde, ont pu s’inscrire facilement sans se soumettre à un rendez-vous préalable, ont présenté des cartes qui leur accordaient des quantités bien supérieures à ce que nous pouvons normalement prétendre. Les hommes se sont rués sur les vêtements, une femme s’énervait de ne pouvoir repartir avec une poucette et les caddies se remplissaient très rapidement inquiétant les bénévoles qui voyaient leurs stocks diminuer à vue d’œil. Du fait de l’inconscience de responsables qui délivrent les cartes en amont, les bénévoles craignent une fermeture rapide de ces petites structures d’aide à la personne qui pourtant rendent bien des services aux personnes bénéficiaires.

Scène de vie aux restos du coeur de l’Arbresle …