Lorsque la société n’honore plus ses agents de l’ordre morts au service

RodolpheDjaoutiPar Rodolphe DJAOUTI, responsable Val de Saône

Sombre semaine pour les forces de l’ordre... un policier (PN) tué en Seine Saint Denis mardi et un policier municipal mort hier à Vénissieux (05/11/2014).
Après 15 jours de matraquage médiatique suite au décès d’un manifestant d’extrême gauche, la presse est bien laconique lorsque disparaissent des agents au service du public…
Pire encore, lorsque la population tente d’apporter son soutien aux policiers voici comment réagit le PROGRES de Lyon.  Un message de soutien a été refusé par un modérateur du PROGRES du 06/11/2014, concernant le décès d’un jeune policier dans l’exercice de ses fonctions : raison invoquée  “stigmatisation -amalgame” .

Message refusé :

« Et un policier de plus tué dans l’exercice de ses fonctions. INADMISSIBLE !!! Va-t-on demander une minute de silence à l’assemblée nationale, pour ce pauvre jeune homme ? certainement pas !!

Je suis horrifiée de voir dans les rues des manifestations contre les violences policières ! c’est inadmissible , ce serait plutôt l’inverse ….les violences, incivilités, insultes contre les policiers, gendarmes, militaires, pompiers ne cessent d’augmenter, dans la plus grande indifférence !!

Il devrait y avoir au contraire des manifestations de SOUTIEN à tous ces hommes qui ont encore le COURAGE d’exercer ce travail devenu aussi ingrat !!

Sincères condoléances à la famille et prompt rétablissement aux blessés. »

Source : FN Val de Saône