Le “pas d’amalgame” deux poids deux mesures

mcoatCommuniqué de presse de Muriel COATIVY,
Conseillère municipale de Sainte Foy Bleu Marine,
 Secrétaire départementale adjointe de la fédération Front national du Rhône
Membre du Comité central du Front national

Mercredi 4 mars 2015

 Edition du Progrès du 2 mars 2015 : un quart de page consacré à un rassemblement de « radicaux d’extrême droite » le long de la CD42 interdit à Sainte-Foy-lès-Lyon par arrêté municipal… Un important dispositif policier évacue le rassemblement. On ne connaît pas encore la nature même de ce rassemblement …« les prochains jours pourraient amener leur lot d’informations supplémentaires ». Article Cyrille SEUX

Edition du Progrès du 3 mars 2015 encore un quart de page sur l’implantation ratée de militants de l’extrême droite radicale pour apprendre que le rassemblement que 100 à 200 personnes devaient venir de la France entière pour inaugurer ce nouveau local associatif nommé « Lyon non conforme ». Mais on ne nous dit toujours rien sur l’identité des organisateurs de la soirée. Article non signé

Edition du Progrès du 4 mars 2015 : une demi-page, pas moins, qui ne s’embête plus dans la finesse des expressions et titre « Rassemblement d’extrême droite : la désagréable surprise du voisinage ». et parle des « militants d’extrême droite » et pas moins d’une demi-page de redites sans la moindre mention de l’identité du mouvement organisateur. Article Cyrille SEUX, Xavier ALLOY

  • En ces temps où il fait bon de nous rappeler qu’il ne faut pas faire d’amalgame,
  • En ces temps où, tout le monde se l’accorde, la notion d’extrême droite ne correspond plus à rien dans notre paysage politique français,
  • En ces temps où, pourtant, à la première occasion, notre parti, le Front national, est qualifié à tort d’extrême droite dans tous les médias,

La moindre des choses aurait été d’appeler un chat un chat.

Car, il ne saurait être question dans l’esprit des fidésiens et rhodaniens d’un amalgame entre les adhérents sympathisants du Front national et du RBM sur le secteur Ste-Foy-lès-Lyon et l’ouest lyonnais et les membres du GUD que vous auriez pu avoir la décence de citer pour éviter toute confusion. Titrer dans votre édition du 4 mars 2015 « Rassemblement du GUD » aurait évité tout amalgame, souhait pourtant cher au Progrès, allant à l’encontre de cette France unie, apaisée à laquelle nous aspirons tous en ce début d’année 2015 …