Monsieur le député Guilloteau ou l’art de l’enfumage

IMG9Communiqué de presse de David Grimont et Nathalie Maréchal, candidats FN/RBM sur le canton de BRIGNAIS

Monsieur Guilloteau avait saisi le 13 novembre 2012 le conseil constitutionnel sur la Loi relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, et avait voté CONTRE celle-ci. Il contestait, avec 119 autres députés de l’UMP, l’absence de portée normative de la loi déférée et la méconnaissance de son domaine de compétence par le législateur ainsi que de l’objectif de valeur constitutionnelle d’accessibilité et d’intelligibilité de la loi.

Ces députes invoquaient également la jurisprudence du Conseil constitutionnel en ce qui concerne les lois dites “mémorielles”, “démontrant que ne relèvent pas du domaine de la loi des dispositions dénuées de tout caractère impératif et de toute portée normative”.

Malgré cela, le 26 octobre 2013, Monsieur Guilloteau assistant à l’assemblée générale de la FNACA et démontrait son attachement à la commémoration du 19 mars qui devrait être l’unique date de commémoration.

Le 09 novembre 2013 les Brindasiens assistaient à l’inauguration d une stèle en hommage au cessez-le-feu du 19 mars 1962, stèle érigée par décision du conseil municipal de Brindas sous la présidence de Mme Agarrat, elle-même membre de l’UMP et candidate bînome aux élections départementales de mars 2015 au côté de M. Guilloteau.

Les électeurs doivent-ils avoir confiance en une personne qui tient un discours au Palais Bourbon et fait tout son contraire dans le département ?

Messieurs DASSAULT et DEVEDJAN, eux-aussi de l UMP, ont fait le choix de débaptiser des rues “19 mars 1962”, tandis que Monsieur Guilloteau participe aux commémorations… Chercherait-il un nouvel électorat en reniant ses convictions ?

Comme le disait Edgar Faure, ce n est pas la girouette qui tourne, c est le vent.

Vos candidats FRONT NATIONAL Grimont David et Marechal Nathalie resteront fidèles à leurs convictions et ne dérogeront pas à celles -ci.