Hommage à Hervé Cornara, Hervé Gourdel et tous les oubliés du terrorisme

Les victimes du terrorisme islamiste se comptaient déjà en centaine (102 morts) au 5 mai 2015. Nous connaissons l’escalade des chiffres depuis cette date jusqu’aux évènements récents au Burkina Faso enlevant la vie à trois autres français.

Le terrorisme islamiste (et encore faut-il le nommer comme tel) ne frappe pas qu’à Paris. Il frappe en province, à l’étranger. Trop de victimes de “déséquilibrés” ont ainsi été immédiatement oubliées. Il est tellement plus facile d’oublier ses victimes plutôt que de les honorer et de leur rendre justice.

HCornara1HCornara2Le Progrès – Edition du 13 janvier 2015