Vous répéterez trois fois après moi “L’Europe, c’est une chance pour la France”

69_COATIVY-Muriel_OKPetit témoignage à l’attention de la bien-pensance qui dénigre sans cesse les idées du Front national … A bon entendeur !

Par Muriel COATIVY, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes

Petit dimanche tranquille autour du feu. On ne peut s’empêcher d’avoir une pensée attristée pour nos agriculteurs français. Un débat s’ensuit entre les membres présents  : la militante frontiste : “encore l’effet néfaste de cette Europe de Bruxelles qui nous paralyse”. Réponse du militant socialiste “Pas du tout. Trop facile. L’Europe nous protège. C’est à cause des grandes distributions et des gros capitalistes”. En conclusion : le Front national n’y connaît rien !

Or, titre de la presse ce matin au petit déjeuner :

“Intermarché visé par Bruxelles pour un prix plancher”.

Pour soutenir les éleveurs étranglés par l’effondrement des cours, différents enseignes de grande distribution avaient accepté en 2015 le coût d’un prix plancher. Aujourd’hui Intermarché est visé par une enquête de la commission européenne pour entrave à la concurrence étrangère et risque une amende potentielle à hauteur de 5% de notre chiffre d’affaires.

Au salon de l’Agriculture, samedi, certains manifestants n’hésitaient pas à mettre en cause la responsabilité de l’Union européenne dans la chute des prix qu’ils dénoncent. Mais M. Valls est venu de suite rappeler tout le monde à l’ordre en imposant à chacun un trois fois après moi “L’Europe, c’est une chance pour la France”. “Non je ne serai pas tenter par le vote FN” en déclarant “Les agriculteurs savent aussi ce qu’ils doivent aux pouvoirs publics, et plus particulièrement à l’Europe. Voter Front National, c’est détruire ce modèle européen qui a aussi soutenu l’agriculture française”.

Alors, quand j’ai osé souligner qu’on allait droit dans le mur avec le TAFTA, j’ai eu droit à un “connais pas”. Mais ce n’est pas grave car quand on est dans la bien-pensance, on ne peut que bien penser …

Allez, à ma Maman qui m’a appris de jolis dictons quand j’étais petite : “Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance mais le refus de savoir” Simone de Beauvoir.

Lire ==> L’agriculture française va déjà mal? Elle ira moins bien avec le TAFTA