Saint Genis Bleu Marine – Vote du budget primitif 2016

photoyvesRPar Yves Crubellier, conseiller Saint Genis Bleu Marine

http://www.stgenisbleumarine.fr/

“Je ne reviendrai pas sur les données économiques nationales, nous avons déjà formulé nos observations lors du débat d’orientation budgétaire au mois de janvier.

Mais ce soir, ce sont bien de Saint Genis Laval et les Saint Genois qui sont concernés.

Le budget s’élève à plus de 33 Millions d’euros (fonctionnement et investissement), montant identique à l’an dernier. Ce montant résulte d’une orientation uniquement politique que je ne commenterai pas, ici. On peut quand même s’interroger sur la pertinence et la nécessité d’un tel budget au regard du contexte économique national et local.

Concernant les dépenses de fonctionnement, celles-ci augmentent de 0,15%, comme l’an dernier.

Concernant les charges à caractère général, nous relevons une baisse de plus de 148.249 €. Nous tenons à féliciter les services qui réalisent des économies, notamment sur le poste gardiennage – 34.478 € (églises, forêts), multirisque – 17.464 €, énergie : – 45 000 €, et même les frais de communications qui diminuent de 2 140 €, bien que le poste s’élève encore à 68 705 €, somme toujours trop élevée, surtout au regard des offres tarifaires actuellement sur le marché. Quoi qu’il en soit, nous continuerons à attirer votre attention sur cette situation et nous ne désespérons pas de voir ce poste diminuer de façon significative d’ici la fin de la mandature.

Si certains postes augmentent de manière significative, comme le poste maintenance + 33.000 €, contrat de prestation de services + 37 000 €, eau + 17 500 €, honoraires + 34 000 €, d’autres restent stables. Il faut reconnaître qu’un minimum de moyens sont nécessaires pour le fonctionnement des services et que de nouvelles économies ne sont guère envisageables. Les charges de personnel augmentent relativement peu, sans doute la revalorisation du SMIC, les TAP….

Néanmoins, un poste a retenu notre attention. Au budget 2015, figurait un agent coefficient 825 au poste rémunération du personnel, coefficient bien élevé pour notre commune. Celui-ci ne figure plus au budget, suite à son départ pour une autre commune, ce qui génère une économie non négligeable.

Néanmoins, nous sommes surpris de l’apparition d’un agent coefficient 720, collaborateur hors filières. De quel poste s’agit-il ?

Passons au chapitre « Atténuation de produit », nous constatons que ce gouvernement, que vous avez contribué à soutenir, continue à nous présurer, loi SRU 139 000 €, alors que l’an dernier, il n’y avait aucun prélèvement. Nous rappelons notre opposition à cette loi, les St Genois n’étant toujours pas prioritaires, entre autres.

Et encore 10.000 € supplémentaires pour le fond de péréquation, soit un montant total de 180.000 € ! La spoliation des St Genois se poursuit !

Dans le chapitre « autres charges de gestion courante », malgré une baisse par rapport à l’an dernier de 125 000 € due à la disparition de la redevance logiciel et à l’accès gratuit aux logiciels, nous comprenons mal, et sans doute ne sommes nous pas seuls, la somme de 177 829 € figurant au poste « indemnité des élus ».

L’an dernier, nous avions relevé l’augmentation de ce poste qui était passé de 156.558 € en 2014 à 177.119 € en 2015, et 177.829 € en 2016. A qui a bénéficié cette augmentation de 20 000 €, alors que, sauf erreur, il n’y a pas eu création de nouveaux postes d’adjoints ?

Nous relevons aussi une légère baisse des subventions aux associations mais celles-ci demeurent élevées pour une ville de 20 000 habitants. A noter également une baisse de la dotation du CCAS.

Cette baisse laisse perplexe, notamment au regard du déficit de la culture, dont nous parlerons plus tard. Avant que vous ne m’accusiez de vouloir saborder celle-ci, je tiens à rappeler que la France traverse une crise économique gravissime et que nombre de Français se trouvent dans une situation de précarité dramatique. Votre raisonnement est très surprenant, car étant plutôt de gauche, vous devez être favorable au social (lequel est nécessaire dans de justes proportions). Or, vous diminuez ce poste de plus de 48 000 € alors que vous devriez maintenir ces subventions afin de venir en aide aux plus faibles. Mais peut-être avez-vous pris conscience de certains gaspillages ?

Revenons au déficit de la culture, plus de 426 000 € sur un budget total de 576 000 €, soit plus de 20 € par habitant, ce qui équivaut aux panier des courses alimentaires de la semaine pour nombre de familles. Les budget et déficit « culture » encore en augmentation par rapport à l’an dernier. Vous allez sans doute arguer que je ne comprends rien à la culture mais je maintiens que nous pourrions réduire les dépenses de manière drastique sans forcément diminuer l’offre culturelle. En effet, ces dépenses ne sont pas vitales. D’ailleurs, lors du débat d’orientation budgétaire 2016, vous aviez évoqué certaines pistes pour éviter ces gabegies. Encore une fois, vous en serez resté au stade des mots.

Pour la section recette de fonctionnement

Dans le chapitre « produit et service », domaine et vente, on relève une baisse des recettes de 56.150 € due, notamment aux revenus du service culturel. Décidément, non seulement le budget culture explose mais les recettes baissent ! Il faut croire que l’offre ne correspond pas aux attentes des St Genois.

Le poste le plus important demeure les recettes fiscales. La taxe d’habitation, malgré la stabilisation des taux, rapporte plus de 417 775 € d’impôt supplémentaire du à l’augmentation des bases de fiscalité de plus de 2 %, taux bien supérieur aux chiffres officiels de l’inflation.

J’attire votre attention sur le fait que vos nouvelles taxes, que vous avez toutes votées, toutes couleurs politiques confondues, notamment la taxe sur les enseignes lumineuses, devraient rapporter plus de 70 000 €. Seuls les élus St Genis Bleu Marine ont eu le courage de s’opposer à ces prélèvements injustes et confiscatoires.

Pour ce qui concerne le chapitre investissement,

Nous serons plus brefs. Malgré vos annonces, il y aura bel et bien une baisse des dépenses d’investissement car les réalisations comme le Mixcube, le B612 ou le bâtiment de la Police municipale ont été réceptionnées sur 2015 mais pas encore payées en totalité. Donc, concrètement, c’est 4,2 millions d’€ qui seront investis dans de nouveaux chantiers.

Le plan d’investissement est clair, certains travaux sont utiles aux St Genois, comme l’amélioration de l’éclairage, le jardin au Colombier, la vidéo surveillance. Il s’agit d’investissements non seulement utiles, voire indispensables, mais d’un coût raisonnable.

Cependant, certains investissements, en ces périodes difficiles, apparaissent comme superflus. Pour exemple, le réaménagement de « La Mouche » pour un budget de près de 600 000 €. Envisageriez-vous de faire concurrence au Festival de Cannes ? Une acquisition foncière pour 300 000 €, les travaux de l’accueil de l’Hôtel de Ville, 300000 € encore. Sans parler d’un budget de 25 000 € de frais d’étude d’une nouvelle structure multisports, ce qui laisse supposer qu’un nouvel équipement sportif est envisagé pour l’an prochain ? Combien de millions encore pour cet équipement ?

Nous nous interrogeons, et les St Genois aussi, sur la priorité de tels chantiers ? N’aurait-il pas été possible de faire un plan sur plusieurs années avec des ordres de priorité ?

Bien évidemment, les investissements sont utiles et nécessaires mais il faut bien les financer. Or, pour les financer, il faudra encore avoir recours à l’emprunt. Ce seront encore 3 millions d’Euros.

Oui, je le maintiens : l’emprunt d’aujourd’hui, ce sont les impôts de demain !

En conclusion, nous confirmons qu’il eut été préférable de maîtriser les bases d’imposition afin d’éviter ces 400 000 € d’impôts supplémentaires. On ne peut s’empêcher de faire le parallèle entre ce montant et le déficit de la culture. Il faut envisager la maîtrise des investissements non prioritaires pour les St Genois.

Ainsi, sans mettre en place un plan de restriction très dur, il aurait été possible d’envisager une baisse des impôts, pour le grand bonheur des St Genois qui auraient retrouvé ainsi un peu d’oxygène.

Nous voterons contre ce budget.