829 000 euros à PERCALL : un nouveau cadeau de l’équipe WAUQUIEZ

Communiqué du groupe FN – 23 mai 2016

Logo IsabelleLe Front National s’était offusqué le 28 janvier dernier de la présentation et du vote, dans une urgence que RIEN ne justifiait, d’une aide de 1 100 000 euros à la multinationale auvergnate Aubert & Duval. Avec un chiffre d’affaires de 780 767 000 euros en 2014, nous estimions en effet que ce cadeau généreux, avec pour seule contrepartie non-contraignante la création de 15 emplois (80 000 euros par emploi !), constituait un ticket un peu cher.

Mais voici que la majorité régionale de Laurent WAUQUIEZ s’apprête à récidiver avec la SA Percall de Vichy (10 812 000 euros de chiffre d’affaires et un résultat net de 503 000 euros) en lui accordant 331 000 euros en aide à l’investissement, 448 000 euros en aide à l’emploi (pour 38 ETP non contractuels) et 50 000 euros en aide à l’international, soit la bagatelle de 829 000 euros.

Il y a malheureusement bien des entreprises qui sont en difficultés dans notre Région Auvergne-Rhône-Alpes et qui, contrairement à Aubert & Duval ou Percall, n’ont pas les moyens de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Il nous semble bien plus judicieux d’apporter une aide à ces entreprises, TPE, PME et PMI qui constituent aussi le tissu économique durable de notre Région.

Selon la CRCI Rhône-Alpes, 37% des TPE / PME déclarent aujourd’hui devoir faire face à de gros problèmes de trésorerie.

Quel est le degré d’urgence de M. WAUQIUEZ ? Venir abonder les caisses déjà remplies de grosses entreprises, ou soutenir l’activité de ces milliers de petites et moyennes entreprises qui structurent contre vent et marée la vie économique et sociale de notre Région ? La politique des petits cadeaux de M. WAUQUIEZ répond d’elle-même à cette question.

Dans une conjoncture économique et sociale particulièrement dégradée, il est inadmissible que l’argent public aille dans les caisses d’entreprises bien portantes, dégageant des bénéfices, alors que tant d’entreprises d’Auvergne et de Rhône-Alpes sont sur le fil. Les aides publiques doivent profiter aux entreprises qui en ont réellement besoin et ne doivent pas être utilisées pour satisfaire le clientélisme de M. WAUQUIEZ.

Nous espérons que les patrons des TPE, des PME, des PMI qui n’ont pas porte et table ouverte chez M. WAUQUIEZ en prendrons note ; nous souhaitons que les contribuables d’Auvergne et de Rhône-Alpes s’en souviennent…

Retrouvez toute l’actualité du Groupe FN à la Région sur le site FNRA.FR