COMMUNIQUE DE DAMIEN MONCHAU « VENISSIEUX BLEU MARINE »

damienMonchauCOMMUNIQUE DE DAMIEN MONCHAU

« VENISSIEUX BLEU MARINE »

Le 17 mai dernier, une jeune femme a été violemment agressée à Vénissieux et jetée à terre sous une pluie de coups de pied, accompagnés de plusieurs coups de couteaux au bras. La raison de cette barbarie ? La victime avait simplement refusé la demande en mariage de son agresseur, un clandestin logé gracieusement dans un foyer de jeunes travailleurs. On reste confondu tant la responsabilité de l’Etat est ici totale ! Outre l’inaction, en matière de sécurité, des responsables politiques locaux comme nationaux que je ne cesse de dénoncer, c’est toute la politique migratoire qui est en cause.
Comment peut-on accueillir et entretenir benoîtement des individus dangereux, n’ayant aucune considération pour nos lois, pour nos femmes (apparemment considérées comme de simples moyens d’obtention de papiers par le biais d’un mariage) et plus généralement pour la vie humaine ?

Apparemment, aucun problème pour le gouvernement puisque « ça va mieux ». Même cécité pour M. Blein, l’actuel député de la quatorzième circonscription du Rhône, qui dans son ouvrage ” Le Temps de dire les choses “, défend  servilement le bilan calamiteux du parti socialiste dont il est membre.

Il est temps que la politique de l’autruche laisse la place au bon sens, aujourd’hui porté seulement par le Front National. Le retour à la sécurité pour les femmes, et plus généralement pour l’ensemble des citoyens, passera par une détermination totale des élus à mettre hors d’état de nuire les délinquants. Ce qui implique une réponse pénale à la hauteur des délits commis, la certitude de l’exécution des peines, l’abandon de toute culture de l’excuse, l’apport de moyens humains, matériels et légaux à la hauteur des besoins por les forces de police dans l’exercice de leur mission, ainsi que l’expulsion systématique de tout clandestin entré illégalement sur le territoire de la République française. Hélas, on en est loin !