Tribune Mezieux Bleu Marine – Juin 2016

Allain PechereauIl y a déjà pas mal d’années, quand le Front National a instauré son défilé annuel du 1er mai sous la houlette de Sainte Jeanne d’Arc, quelles ne furent pas les réactions offusquées de la part des politiques de tous bords rejetant d’une même voix ce symbole de reconquête du territoire national face aux envahisseurs.

Aujourd’hui, comme par miracle, beaucoup de ces mêmes politiques ont semble-t-il entendu les voix de la raison ou ont été touchés par la grâce puisque désormais chacun se revendique de la pucelle d’Orléans.

Gageons que nous allons bientôt entendre un ancien ministre de la culture encenser le Puy du Fou qu’il qualifiait naguère de « kermesse de campagne ». En attendant l’anneau de la Sainte est et restera en France !

Toujours dans le cadre du rafraîchissement de mémoire, souvenons-nous des critiques acerbes de l’opposition quand la pseudo droite faisait usage de l’article 49-3 pour faire passer ses projets de lois. On constate que le gouvernement actuel ne se gêne aucunement pour l’utiliser à son tour et bientôt de nouveau afin de faire passer son désastreux projet de réforme du travail.

De plus, l’actualité récente nous confirme la déconfiture du parti écologiste qui, non content de voir tous ses plus hauts cadres rejoindre la gamelle du gouvernement, va sans doute devoir se priver bientôt d’un Vice-président d’Assemblée Nationale mis en cause dans le cadre d’affaires semblables à celles ayant défrayé la chronique 4 années auparavant.

D’un point de vue régional, en ce 9 mai 2016, il semble que les élus métropolitains ont en projet de détourner la circulation de l’A6-A7 vers la rocade est ; on peut légitimement s’interroger sur le degré d’engorgement de ladite rocade après une telle opération, surtout en période de manifestation au stade des lumières ou en période de vacances.

Dans un autre registre beaucoup plus local, après le scandale de l’auto-école Notre Dame, voici une autre affaire qui se présente avec la fermeture d’un établissement similaire du centre ville. Combien de candidats au permis vont encore se faire spolier du fait de cette nouvelle fermeture et ne peut-on légiférer en la matière afin d’éviter ces comportements répréhensibles ?

Toujours plus localement, suite à notre qualification de monstre de la peccadille à 750 000€ « ornant » le grand parc, le successeur espéré du fils de Jacques MARTIN a désigné notre formation politique par ce même terme sur les réseaux sociaux. De ce fait il semble considérer que 30% de l’électorat majolan sont des monstres et que Meyzieu serait donc une sorte de Jurassic Park. Il est vrai que ce monsieur au sens artistique affirmé n’émarge pas au SMIC et que les sommes dépensées ne paraissent guère le perturber.

Alain PECHEREAU