Création d’emplois-jeunes dans la police : Quand les pouvoirs publics oublient que gouverner, c’est prévoir !

LogoCP

COMMUNIQUÉ de PRESSE du FN69

 La Police nationale lance, dans le Rhône, une campagne de recrutement de 69 Adjoints De Sécurité (ADS), venant compléter les 479 déjà en poste. Cette information positive est lourde de sens. Il faut savoir que le poste d’ADS est un emploi réservé aux jeunes de 18 à 30 ans passant des tests de sélection bien moins rigoureux que ceux du concours de Gardien de la Paix. Les ADS suivent une formation de 3 mois avant d’être précipités sur le terrain. Leurs actions resteront réduites puisqu’ils ne peuvent participer aux opérations de maintien et de rétablissement de l’ordre, rédiger de procès-verbaux… Les ADS sont des agents contractuels de l’Etat ayant un salaire à peine supérieur au SMIC, bien moins payé qu’un gardien de la paix dont la formation dure une année (sans compter la période de recrutement par concours et le délai d’incorporation en école de police qui, ensemble peuvent elles aussi être de un an). 
L’embauche de ces policiers adjoints permet donc de combler rapidement et à moindre frais un manque de personnel, conséquence de la politique de baisse des effectifs impulsée sous le quinquennat Sarkozy ( 12 500 policiers de moins ). Si l’on ne peut que se réjouir d’un renforcement des forces de l’ordre au sein de notre département, Il est inquiétant de constater une fois encore que les pouvoirs publics sont incapables de prévoir un problème pourtant aussi évident qu’une vache dans un couloir.

Muriel Coativy, secrétaire départemental et l’ensemble du bureau de la fédération Front national du Rhône ne peuvent qu’émettre leurs inquiétudes quant à la sécurité de ces ADS. Sans formation, ces jeunes sont des cibles idéales pour les terroristes islamistes qui ont en ligne de mire la police française.

Dans l’intérêt d’un service public de qualité, le Front National restera attentif à ce que ces effectifs soient embauchés dans l’attente d’un recrutement de nouveaux gardiens de la paix, et non en remplacement à long terme de ces derniers.  Le Front National rappelle également que cette mesurette seule ne peut suffire à régler le problème de l’insécurité. Elle doit être accompagnée d’un apport de moyens matériels et légaux à la hauteur des besoins pour les forces de police, ainsi que d’une réforme de l’institution judiciaire induisant une réponse pénale à la hauteur des délits commis, la certitude de l’exécution des peines, l’abandon de toute culture de l’excuse.

Le FN est le seul mouvement politique capable d’apporter LA solution : votons Marine Le Pen !