Un gouvernement qui veut bâillonner un peuple en colère s’appelle une DICTATURE.

D’un côté vous avez la loi qui prône le droit fondamental à la liberté de manifester sauf atteinte grave à l’ordre public sans solutions alternatives possibles.

De l’autre côté vous avez des élus “socialistes” qui “tricotent” les textes sans vergogne au seul motif qu’ils refusent “de soutenir un mouvement qui prône division et rejet de la population”.

Un gouvernement qui veut bâillonner un peuple en colère s’appelle une DICTATURE.

Le FN69, Au Nom Du Peuple, ne lâchera rien.

21-10-16 21-10-161Le Progrès édition du 21 octobre 2016