Un amoureux de la France nous a quittés.

ÉDITORIAL

Un amoureux de la France nous a quittés.

Les difficultés et les épreuves de la vie politique créent des liens indéfectibles entre ceux qui les traversent. Et c’est donc avec une peine immense que nous avons appris ce matin le décès de notre ami Edouard Ferrand à 52 ans, après des mois de lutte contre une maladie aussi pernicieuse que cruelle. Il est toujours difficile de se préparer à une telle idée avant que celle-ci ne s’impose à vous de la plus tragique des façons.
Chef de la délégation des députés frontistes au Parlement européen, il avait mis dans cette mission une énergie folle, soucieux d’apporter le maximum à nos compatriotes qu’à notre mouvement, dont il a longtemps été élu local et membre du Bureau Politique. Amoureux de notre Patrie, de ses terroirs, de ses traditions et de son histoire notamment politique, il en aura fait l’engagement de sa vie.

Édouard était un militant et un élu exceptionnel, mais ceux qui l’auront croisé, même furtivement, garderont le souvenir d’un garçon adorable, drôle, bon camarade et à l’érudition notoire. Il y a des amitiés qui sont exceptionnelles et ne ressemblent à aucune autre, celle qui liait Édouard à Louis Aliot en était incontestablement. Une véritable fratrie à laquelle appartenait également Jean-Lin Lacapelle, François Constantini et Franck Grolier.

Pour beaucoup, cette disparition et ses circonstances rappelleront inévitablement notre ami Jacques Vassieux, disparu en 2010 et qui fut lui-même ami de Louis et d’Édouard. Il y a des choses auxquelles on ne peut se résoudre, tant elles sont soudaines et injustes. Il faut alors continuer, sans jamais oublier et en poursuivant notre lutte.

Cette nouvelle attristera fatalement le Congrès de Refondation du Front National qui se déroulera dans 1 mois. Nous le lui dédierons et aurons une pensée pour lui à chaque nouveau succès.
Nous soutiendrons du mieux que nous le pourrons son épouse Alexandrine et leurs cinq enfants, nous les rejoignons dans cette peine indicible et les assurons que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour cultiver la mémoire de notre ami Édouard Ferrand.

Steeve Briois

Secrétaire Général du Front National
Député français au Parlement européen
Maire d’Hénin-Beaumont