La refondation du Front National : les adhérents ont la parole !

La tournée des cantons se poursuit samedi 13 janvier 2018 à Bourg-de-Thizy .

Inscrivez-vous vite … nous vous communiquerons l’adresse de l’établissement en retour.

Venez partager un temps convivial autour d’un déjeuner pour échanger autour de la refondation du Front. Un temps de questions-réponses où chacun pourra s’exprimer au gré des sujets débattus.

Renseignements et réservation contact@fn69.fr ou 04 72 77 5000. Déjeuner 17€ formule tout compris.

Soyez tous les bienvenus.


La refondation du Front National : les adhérents ont la parole !

La tournée des cantons débute ce vendredi 24 novembre 2017 à Vaugneray.

Inscrivez-vous vite … nous vous communiquerons l’adresse de l’établissement en retour.

Venez partager un temps convivial autour d’un dîner pour échanger autour de la refondation du Front. Un temps de questions-réponses où chacun pourra s’exprimer au gré des sujets débattus.

Notre première rencontre aura lieu Vendredi 24 Novembre 2017 à 19h30 à Vaugneray. Après réservation ICI ou contact@fn69.fr ou 04 72 77 5000. Dîner 17€ formule tout compris.

Soyez tous les bienvenus.


Tarare Bleu marine vous informe …

Les élus de Tarare Bleu Marine vous font découvrir leur bulletin d’information “Tarare au Front” qui paraîtra après chaque conseil municipal.

Ce mois-ci, Franck Disdier, élu Front National, demande à Bruno Peylachon, maire de Tarare, de prendre les décisions nécessaires et courageuses pour que Tarare ne devienne pas le terreau de l’Islam radical.


Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine met Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités.

Cellules djihadistes, mosquée salafiste … Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine, a mis Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités lors du conseil municipal du 6 novembre dernier.

Tarare est aujourd’hui le terreau d’une radicalisation islamiste et les autorités publiques se déclarent incompétentes. Seul le Front national dénonce cet aveu d’impuissance de nos gouvernants actuels. Bravo à notre jeune élu municipal.

Le Progrès – édition du 8 novembre 2017

Le Pays – édition du 13 novembre 2017


Avis de décès de Jean COLAS

Muriel COATIVY et la fédération Front national du Rhône ont la tristesse de vous faire part du décès de Jean COLAS.

La messe de funérailles aura lieu ce vendredi 3 novembre à 10h en l’église de Saint-Symphorien d’Ozon.

Jean Colas nous a quitté dans sa 87ème année. Homme de conviction et de cœur, son engagement sans faille depuis plus de 30 ans au Front National l’a été dans la continuité des combats qu’il a mené en Indochine et en Algérie. Jean nous aura guidé avec foi, courage et malice, jusqu’à former et accompagner les candidats qui ont tenté de lui succéder sur sa commune de Saint-Symphorien d’Ozon.

La fédération Front National du Rhône adresse à Geneviève son épouse, à ses enfants, à ses 34 petits enfants et 38 arrière petits enfants ses plus sincères condoléances.


Nos élus locaux exigent que nos institutions arborent des drapeaux en bon état.

Grâce à l’action de notre élu Villefranche Bleu Marine, Florian ORIOL, suite à ses demandes auprès de l’adjoint concerné et du maire, les drapeaux du rond-point de l’Europe (entre Géant Casino et Mac Donald), qui étaient dans un état lamentable depuis trop longtemps, viennent d’être remplacés par des neufs.

Par respect pour les nations qu’ils représentent, les drapeaux doivent être tenus dans un état respectable.


Florian ORIOL interpelle Bernard PERRUT sur le rachat par l’Etat du Formule 1 de Villefranche-sur-Saône pour loger les migrants

Transformation de l’hôtel F1 de Villefranche en centre pour migrants.

Par Florian ORIOL, conseiller municipal Villefranche-Bleu-Marine

 

L’Etat est riche et efficace lorsqu’il s’agit d’aider des migrants qui dévoient le système d’asile. Par contre, l’Etat est pauvre et inefficace lorsqu’il s’agit d’aider nos compatriotes les plus fragiles qui sont pour certains confrontés à la rue, aux logements insalubres ou qui doivent survivre dans leur voiture.

Ci-dessous le courrier que je viens de transmettre au Maire de Villefranche-sur-Saône  :

 

Monsieur le maire,

Nous avons appris dans le Progrès d’hier que la transformation de l’hôtel F1 de Villefranche en centre pour migrants était déjà effective.

Cet article nous apprend que l’ex-hôtel Formule 1 va être transformé en immeuble à usage d’habitation pour 93 demandeurs d’asile avec enfants qui y résideront d’un à deux ans. Le directeur régional d’Adoma laisse aussi entendre que ces enfants seront scolarisés dans les écoles à proximité.

La rentrée scolaire étant proche, pouvez-vous nous dire combien d’élèves supplémentaires seront scolarisés ? Dans quelles écoles ? Est-ce-que l’Education nationale a prévu du renfort ? En effet, si ce sont les écoles de Béligny qui sont concernées, vous n’êtes pas sans savoir qu’elles ont déjà leurs propres difficultés.

D’autre part, vous êtes vice-président de l’Agglomération Villefranche Beaujolais en charge de l’urbanisme et de l’habitat. Est-ce-que la transformation de l’hôtel en immeuble à usage d’habitation est conforme au PLU ? En effet, le bâtiment se situe en Zone Industrielle du Bordelan qui est réservée à un usage tertiaire.

Pour conclure, toute cette opération semble se faire en catimini et sans préparation, certainement pour mettre la collectivité devant le fait accompli. C’est pourquoi le groupe Villefranche Bleu Marine vous demande :

– de répondre à nos questions
– d’organiser très rapidement une réunion entre Adoma, les élus caladois (de la majorité et d’opposition) et toutes les parties concernées
– d’informer en toute transparence les Caladois et plus particulièrement les habitants de Béligny.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations respectueuses.