NON aux migrants dans le Beaujolais !

boudotregionalesCommuniqué de Christophe Boudot, président du groupe FN Auvergne-Rhône-Alpes – 4 octobre 2016

Nous soutenons les maires et la population qui refusent le diktat suicidaire du Préfet

C’est avec stupéfaction que nous avons découvert, dans le N°1100 du Patriote Beaujolais, deux pleines pages, véritable hymne à la politique gouvernementale d’accueil et de répartition sur notre sol des migrants clandestins. Il eut été plus équilibré de donner aussi la parole à ceux qui refusent la répartition de ces migrants !

Dans un territoire dont la ville centre, Villefranche, est en voie d’islamisation, dans un pays beaujolais frappé comme l’ensemble de notre pays par le chômage et l’effondrement du pouvoir d’achat, cet article est une véritable provocation pour bon nombre de nos compatriotes.

Les témoignages présentés sont surprenants. On nous parle de familles alors que 90% des déplacés de Calais sont des hommes. Quant au maire de Belleville, il croit bon de donner des leçons d’histoire … ceux de Ranchal et d’Anse nous parlent d’accueillir des familles et laissent faire…

Bref, d’amalgames en approximations, on justifie le véritable suicide démographique que le Préfet soutenu par quelques maires complices est en passe d’orchestrer dans le Beaujolais.

Le Front National, avec Christophe BOUDOT, refuse l’arrivée d’une immigration clandestine supplémentaire et se tiendra au côté des habitants et des maires du beaujolais qui refuseront de se soumettre au diktat suicidaire de l’Etat.

La Calade sous le signe de l’insécurité

chantal-CapaldiniA Cercié, ce week-end du 23/24 janvier 2016, une personne a été blessée par arme blanche. A Villefranche, dimanche après-midi 24 janvier 2016, des consommateurs d’un bar rue Nationale ont été violemment pris à partie par un groupe d’individus, à coup de battes de base-ball et de barres de fer (4 blessés dont deux hospitalisées…)

Le Patriote beaujolais – miracle de manipulation médiatique soviétisée – a beau parler d’agressés alcoolisés et d’une « altercation ayant dégénéré », il ne trompe personne.

En effet, commençait la traditionnelle fête des conscrits, vénérable institution en terre caladoise qui se déroule dans la convivialité et la bonne humeur depuis plus d’un siècle sans avoir jamais donné lieu au moindre incident. Oui, mais ça, “c’était avant” ! Car, depuis quelque temps, le communautarisme a pris à Villefranche une ampleur exponentielle, par la grâce de M. Perrut qui veille paternellement sur cet électorat nouveau. Au point que nombre de personnes habitant le Beaujolais disent “ne plus aller à Villefranche” (moi la première !).

Toujours est-il que les jeunes conscrits toujours joyeux et turbulents continuent à fréquenter les bars en poussant la chansonnette… même si naguère, l’un des conscrits d’une œuvre de Mick Micheyl, représentant la traditionnelle “vague”, a été proprement … décapité et que,

lors de la campagne pour les municipales, le candidat d’une liste communautaire s’en est pris à la fête des conscrits, souhaitant interdire “les voitures vertes”, c’est-à-dire les véhicules peints en vert à bord desquels circulent les jeunes depuis des décennies.

Mais il ne faut pas, bien sûr, stigmatiser l’électorat de l’édile local qui se dit “choqué” comme s’il découvrait que sa ville, malgré le silence assourdissant des médias, n’est plus la Calade où il faisait bon vivre, mais, comme le dit si bien notre élu, Villefranche Bleu Marine, Florian Oriol, “le Caladistan” avec ses 4 quartiers “sensibles”: Belleroche, Béligny, Troussier et, prochainement, le futur éco-quartier de la Quarantaine.

Dernier avatar ce mercredi 27 janvier 2016 : l’explosion volontaire de bouteilles d’acide remplies de billes d’acier (jetées depuis l’extérieur) au collège Maurice Utrillo à Limas (naguère banlieue chic de Villefranche, mais qui jouxte le quartier de Belleroche). Aucune victime, heureusement, hormis une enseignante qui a fait un malaise, on peut la comprendre.

A suivre…

Chantal CAPALDINI

Co-Responsable FN Beaujolais