7 mai 2017 – Allocution de Muriel COATIVY au soir du 2ème tour de l’élection présidentielle à la permanence FN69

Amis Rhodaniens, Amis Lyonnais,

Ce soir, je sais nombre d’entre vous déçus parce que vous aviez rêvé, parce que vous aviez espéré Marine Présidente de la République. Pour vous, pour la France.

Parce que vous aviez fait, de façon lucide, de façon courageuse, le choix de la France.

  • Vous y aviez cru malgré les sondages.
  • Vous y aviez cru parce que vous saviez l’urgence de la situation.
  • Vous y aviez cru parce que vous saviez le danger de cette élection.
  • Vous y aviez cru parce que vous aviez entendu l’espérance et la désespérance des Français sur le terrain.
  • Vous y aviez cru parce que Marine a fait une campagne magnifique, déroulant un programme novateur, ambitieux, concret, salvateur … Un vrai projet pour les Français. Au nom du Peuple.

Mais vous saviez aussi, Marine nous avait prévenus, que rien ne nous serait épargné et que la victoire serait rude, longue et qu’il fallait nous armer de patience. La bataille électorale ne s’est pas faite à armes égales. La démocratie a été souvent bafouée, les médias ont été complices du système, le devoir de neutralité de nombre de personnes influentes n’a pas été respecté. Cette campagne électorale a été une grande mascarade et n’a pas mis  notre pays à l’honneur à l’échelle internationale, loin s’en faut. Encore une fois et plus que jamais, pour nombre d’entre nous, moi la première, notre fierté d’être Français a été mise à rude épreuve.

MAIS, Ce soir,

  • malgré l’accession d’Emmanuel Macron à la présidence,
  • malgré le maintien au pouvoir de tous ceux que nous combattons politiquement,
  • malgré la continuation programmée de cette politique que nous honnissons,

Marine Le Pen, le Front national et le camp des patriotes marquent une magnifique victoire. (suite…)


Le 7 mai 2017, aucune voix ne doit manquer pour Marine. Pensez procuration !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des dizaines de procurations arrivent chaque jour à notre permanence. Dans le Rhône comme ailleurs, aucune voix ne doit manquer. Prenez le temps de nous contacter et de vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie. Nous vous communiquerons les coordonnées d’une personne de confiance. Marine a besoin de chacun d’entre nous !