QUEL AVENIR POUR LA POSTE DE MEYZIEU ?

A PechereauPar Alain PECHEREAU

Elu municipal et président du groupe MEYZIEU BLEU MARINE

 

Après la fermeture du bureau de poste de l’avenue de Verdun, remplacé par un  point postal du bureau de tabacs voisin qui n’est même plus approvisionné en carnets de timbres, c’est à présent la poste principale de notre ville qui est fermée pour 3 mois, jusqu’au 22 novembre, en raison de travaux.

Nous connaissons déjà  des problèmes de distribution du courrier liés au fait que cette poste dépend de Vaulx-en-Velin, avec la fermeture temporaire (?) de l’unique bureau de poste de  Meyzieu les conséquences sont catastrophiques pour les usagers de notre commune.

Comment vont faire ces derniers pour effectuer leurs démarches ?

Comment une ville de plus de 30 000 habitants peut-elle se passer d’un bureau de poste ?

Cela ne semble pas préoccuper notre maire lequel va certainement nous répondre qu’il  n’a aucune autorité sur la poste.

On peut toutefois s’interroger sur son manque de réaction et sur le fait qu’il accepte une fermeture qui selon certains employés de la poste pourrait s’avérer définitive puisque les locaux devraient être a priori rachetés par une entreprise privée !

Cela créerait une situation ubuesque, les majolans devraient se rendre dans les communes avoisinantes dont certaines beaucoup plus petites que la nôtre disposeront encore d’un bureau de poste.

Cette perspective n’est en aucun cas envisageable ni acceptable. Si ces rumeurs de fermeture définitive devaient se confirmer,  nous nous y opposerons par tous les moyens légaux à notre disposition  afin que notre commune conserve son  bureau de poste.

Alain PECHEREAU

Président du groupe Meyzieu Bleu Marine

Tribune Mezieux Bleu Marine – Juin 2016

Allain PechereauIl y a déjà pas mal d’années, quand le Front National a instauré son défilé annuel du 1er mai sous la houlette de Sainte Jeanne d’Arc, quelles ne furent pas les réactions offusquées de la part des politiques de tous bords rejetant d’une même voix ce symbole de reconquête du territoire national face aux envahisseurs.

Aujourd’hui, comme par miracle, beaucoup de ces mêmes politiques ont semble-t-il entendu les voix de la raison ou ont été touchés par la grâce puisque désormais chacun se revendique de la pucelle d’Orléans.

Gageons que nous allons bientôt entendre un ancien ministre de la culture encenser le Puy du Fou qu’il qualifiait naguère de « kermesse de campagne ». En attendant l’anneau de la Sainte est et restera en France !

Toujours dans le cadre du rafraîchissement de mémoire, souvenons-nous des critiques acerbes de l’opposition quand la pseudo droite faisait usage de l’article 49-3 pour faire passer ses projets de lois. On constate que le gouvernement actuel ne se gêne aucunement pour l’utiliser à son tour et bientôt de nouveau afin de faire passer son désastreux projet de réforme du travail.

De plus, l’actualité récente nous confirme la déconfiture du parti écologiste qui, non content de voir tous ses plus hauts cadres rejoindre la gamelle du gouvernement, va sans doute devoir se priver bientôt d’un Vice-président d’Assemblée Nationale mis en cause dans le cadre d’affaires semblables à celles ayant défrayé la chronique 4 années auparavant.

D’un point de vue régional, en ce 9 mai 2016, il semble que les élus métropolitains ont en projet de détourner la circulation de l’A6-A7 vers la rocade est ; on peut légitimement s’interroger sur le degré d’engorgement de ladite rocade après une telle opération, surtout en période de manifestation au stade des lumières ou en période de vacances.

Dans un autre registre beaucoup plus local, après le scandale de l’auto-école Notre Dame, voici une autre affaire qui se présente avec la fermeture d’un établissement similaire du centre ville. Combien de candidats au permis vont encore se faire spolier du fait de cette nouvelle fermeture et ne peut-on légiférer en la matière afin d’éviter ces comportements répréhensibles ?

Toujours plus localement, suite à notre qualification de monstre de la peccadille à 750 000€ « ornant » le grand parc, le successeur espéré du fils de Jacques MARTIN a désigné notre formation politique par ce même terme sur les réseaux sociaux. De ce fait il semble considérer que 30% de l’électorat majolan sont des monstres et que Meyzieu serait donc une sorte de Jurassic Park. Il est vrai que ce monsieur au sens artistique affirmé n’émarge pas au SMIC et que les sommes dépensées ne paraissent guère le perturber.

Alain PECHEREAU

Cap Meyzieu Avril 2016

A PechereauPar Alain PECHEREAU – Meyzieu Bleu Marine

En temps de crise, n’est-il pas naturel d’augmenter de 6 le nombre des ministres avec bien sûr les traitements en conséquence ? D’ailleurs quand on voit de quoi sont censés s’occuper ces gens-là, l’hypothèse de la dilapidation de l’argent public semble se confirmer, les prébendes intéressant toujours beaucoup plus que l’idéologie écologiste.

De même, le retour des ex et l’incessant reclassement des sortants dans de très hautes fonctions, revêt un caractère plus qu’indécent pour le peuple et ressemble curieusement à des arrangements de fin de règne assurant toujours les meilleurs gîtes et couverts aux intéressés.

Quand on voit l’accueil qui fut réservé au Président et à ses ministres lors de leur apparition au Salon de l’agriculture, on a pu que se demander où en étaient leurs côtes d’amour respectives. La réponse ne se fit pas attendre, en pleine dégringolade bien sûr, comme d’habitude.

L’apogée fut atteinte par la remise de la Légion d’Honneur au prince héritier d’Arabie Saoudite, lequel bien sûr s’est toujours signalé à notre pays par ses actions extraordinaires méritant une telle distinction. Décidément cette pauvre Légion d’Honneur ne représente désormais plus grand-chose par rapport avec ce qu’elle fut du temps de son créateur qui doit se retourner dans son tombeau au Panthéon. Il serait bon de passer à autre chose et d’envisager la création d’une nouvelle distinction du genre Médaille d’Or du Congrès Américain, laquelle n’a été accordée qu’à quelques centaines d’exemplaires seulement depuis Georges WASHINGTON en 1876.

Puisque l’on vient de parler d’Arabie Saoudite, rappelons que ce royaume hautement démocratique comme tout le monde le sait, est d’obédience Wahhabite, autrement dit Salafiste. Rappelons également que la Préfecture du Rhône vient de « blacklister » récemment un certain nombre de mosquées ou lieux de culte salafistes du département. Rappelons enfin que les rares mosquées à avoir été fermées en France suite aux attentats, sont toutes de la même obédience, libre à ceux qui le veulent d’aller y boire le thé.

D’un point de vue toujours majolan, il semble qu’un accident de la circulation Rue de la République début mars n’ait pas trouvé preneur dans les faits divers des quotidiens locaux. La victime a quasiment été massacrée par une bande d’individus exotiques avant l’arrivée des forces de l’ordre. Curieux, non ?

La rénovation en partie du quartier du Mathiolan était censée apporter un regain de sérénité à ses habitants ; ne doutons pas un instant que la série récente des quatre-vingt effractions de garages faisant suite aux incendies de voitures de l’été dernier, ne manquera pas de contribuer à cette sérénité.

Anouchka, symbole de cette France oubliée … et persécutée !

Ce jour, Anouchka a porté plainte à la gendarmerie de Saint-Laurent de Mure contre la MDR de Genas pour non assistance à personne en danger. L’assistante sociale en charge de son dossier refuse de passer un simple coup de téléphone qui lui permettrait de prendre possession d’un logement digne pour elle et ses filles.

Anouchka2

Petit rappel de l’histoire d’Anouchka et de ses trois filles habitant l’est lyonnais que bon nombre ont pris soin de ne pas trop connaître pour dormir sereinement :

Le 9 octobre dernier, j’adressais une lettre aux maires des communes de l’ouest lyonnais pour leur demander de venir en aide à cette famille de l’est … lyonnais.

Le 29 janvier 2016, TV Libertés consacrait son premier reportage “Témoins à charge” pour dénoncer le drame du logement en France et de l’injustice sociale.

Le 16 février 2016, nous avions le plaisir de vous donner des nouvelles d’Aouchka en annonçant que le DALO, Entreprise Habitat lui proposait enfin un logement dans Lyon après un an de squat dans une pièce insalubre à Pusignan. Mais les choses ont tardé et le dossier n’est passé en commission que le jeudi 4 mars dernier. Il a été accepté rendant l’appartement disponible sur le champ. Ou presque !!!…

Seule petite formalité à respecter : l’ACAL de Lyon doit se porter garant pour la caution. En général, l’instruction du dossier par cet organisme nécessite trois bonnes semaines mais une procédure d’urgence existe : il suffit à l’assistante sociale de la MDR (de Genas en l’espèce) de passer un coup de téléphone à l’ACAL (qui dispose à ce titre d’une ligne directe) et d’assortir ce coup de fil de l’envoi d’un courrier. Le dossier est alors validé dans la minute qui suit et les personnes concernées peuvent emménager dans l’heure.

Mais voilà !!! L’assistante sociale reçoit le mercredi 9 mars le courrier du DALO attestant que le dossier est accepté. Anouchka appelle la MDR le jeudi 10  “Oui j’ai bien reçu le dossier mais je m’en occuperai quand j’aurai un moment”. Anouchka appelle le vendredi 11 “Non, le courrier n’est pas parti. Je vais le donner à signer à mon supérieur et il partira au courrier de ce soir”. Anouchka se propose de récupérer le courrier signé pour le remettre en mains propres à l’ACAL. “Non, laissez-nous faire notre travail”.

Lundi 14, Anouchka appelle l’ACAL pour s’assurer qu’elle a bien compris la procédure d’urgence. Oui, il suffit de passer un coup de fil pour qu’elle soit enclenchée et que l’ACAL puisse se porter garante.

Mardi 15, l’ACAL n’a toujours pas reçu le courrier et toujours pas de coup de téléphone.
Mercredi 16 : l’ACAL n’a toujours pas reçu le courrier et toujours pas de coup de téléphone. Anouchka appelle l’assistante sociale de la MDR de Genas qui lui répond “Non, je ne téléphonerai pas à l’ACAL” “il faut attendre” “Je sais faire mon travail”.  Et après on s’étonne que des gens dorment dans leur voiture !

Anouchka a porté plainte ce jour à la gendarmerie de Saint-Laurent de Mure contre la MDR de Genas pour non assistance à personne en danger.

Cap Meyzieu Avril 2016

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Meyzieu Bleu Marine

En temps de crise, n’est-il pas naturel d’augmenter de 6 le nombre des ministres avec bien sûr les traitements en conséquence ? D’ailleurs quand on voit de quoi sont censés s’occuper ces gens-là, l’hypothèse de la dilapidation de l’argent public semble se confirmer, les prébendes intéressant toujours beaucoup plus que l’idéologie écologiste.

De même, le retour des ex et l’incessant reclassement des sortants dans de très hautes fonctions, revêt un caractère plus qu’indécent pour le peuple et ressemble curieusement à des arrangements de fin de règne assurant toujours les meilleurs gîtes et couverts aux intéressés.

Quand on voit l’accueil qui fut réservé au Président et à ses ministres lors de leur apparition au Salon de l’agriculture, on a pu que se demander où en étaient leurs côtes d’amour respectives. La réponse ne se fit pas attendre, en pleine dégringolade bien sûr, comme d’habitude.

L’apogée fut atteinte par la remise de la Légion d’Honneur au prince héritier d’Arabie Saoudite, lequel bien sûr s’est toujours signalé à notre pays par ses actions extraordinaires méritant une telle distinction. Décidément cette pauvre Légion d’Honneur ne représente désormais plus grand-chose par rapport avec ce qu’elle fut du temps de son créateur qui doit se retourner dans son tombeau au Panthéon. Il serait bon de passer à autre chose et d’envisager la création d’une nouvelle distinction du genre Médaille d’Or du Congrès Américain, laquelle n’a été accordée qu’à quelques centaines d’exemplaires seulement depuis Georges WASHINGTON en 1876.

Puisque l’on vient de parler d’Arabie Saoudite, rappelons que ce royaume hautement démocratique comme tout le monde le sait, est d’obédience Wahhabite, autrement dit Salafiste. Rappelons également que la Préfecture du Rhône vient de « blacklister » récemment un certain nombre de mosquées ou lieux de culte salafistes du département. Rappelons enfin que les rares mosquées à avoir été fermées en France suite aux attentats, sont toutes de la même obédience, libre à ceux qui le veulent d’aller y boire le thé.

D’un point de vue toujours majolan, il semble qu’un accident de la circulation Rue de la République début mars n’ait pas trouvé preneur dans les faits divers des quotidiens locaux. La victime a quasiment été massacrée par une bande d’individus exotiques avant l’arrivée des forces de l’ordre. Curieux, non ?

La rénovation en partie du quartier du Mathiolan était censée apporter un regain de sérénité à ses habitants ; ne doutons pas un instant que la série récente des quatre-vingt effractions de garages faisant suite aux incendies de voitures de l’été dernier, ne manquera pas de contribuer à cette sérénité.

Cap Meyzieu Mars 2016

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Groupe Meyzieu Bleu Marine

27 janvier 2016, date historique : Mme TAUBIRA quitte enfin le gouvernement ! Alléluia ! On sent que celui-ci, s’il veut se maintenir en 2017, comprend enfin qu’il lui faut prendre des mesures drastiques en matière de sécurité, mesures demandées par le peuple et auxquelles l’ex Ministre de la Justice a toujours été opposée. Bon vent !

Gageons que néanmoins Mme TAUBIRA bénéficiera d’une bonne retraite après 3 années de « bons et loyaux services et d’immense talent » (Mdr).

Question immigration, n’en déplaise à certaines personnes, les récents évènements dans plusieurs villes d’Allemagne confirment la crainte légitime que nous avions déjà manifestée en cas d’arrivée d’un contingent dans notre bonne ville de MEYZIEU. Espérons que la Mairie saura résister à ce genre de sollicitation.

Localement parlant, il semble qu’après le boulanger du Carreau et le bureau de Poste, le boucher du même quartier ait manifesté l’intention de vendre à son tour son commerce. Si l’on considère en plus les difficultés ressenties par la photographe, on peut légitimement s’interroger sur le devenir de ce quartier dont la désertification est manifestement en route.

Que comptent faire les élus de la majorité pour redynamiser le Carreau, quand on sait que c’est précisément le boucher en question qui a investi sur ses deniers personnels pour l’animation des fêtes de Noël ? Il semble d’ailleurs que la commune n’ait pas voulu intervenir dans cet investissement.

Question stade, il semble que plus de 300 PV aient été distribués lors du premier match, sans parler des mises en fourrière. Selon nos propres constatations sur place, il apparaît également un manque flagrant de personnel car de nombreux autres véhicules en stationnement sauvage n’ont pas été verbalisés. Qu’en sera-t-il lorsque le gardiennage privé des lotissements s’achèvera à l’issue du délai de 6 mois ? Nous avons même assisté à des marchandages de privés vendant leur stationnement contre la somme de 10 €, c’est bien parti !

Précisons enfin que dès 18 h 00 – 18 h 30 ou même peut-être avant, la rocade est déjà bouchée depuis la Rize jusqu’à la bifurcation de Meyzieu, nous en avons personnellement vécu l’expérience. Il doit en être de même de l’autre côté.

2 ans déjà que nous sommes élus au Conseil Municipal de Meyzieu ! Après 3 élections successives les présidentielles et surtout les législatives se profilent à l’horizon. Comme nous ne savons pas encore qui sera notre futur candidat à ce scrutin, je propose à notre député actuel d’embrasser notre étiquette pour mise en conformité car comme beaucoup, nous avons été fort étonnés par ses propos lors de la classique cérémonie des vœux.

Cap Meyzieu Février 2016

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Meyzieu Bleu Marine

Les jeux sont faits. Une fois de plus l’UMPS a fait triompher des alliances contre nature en permettant à des personnalités prétendument de droite de prendre le pouvoir dans les régions avec l’aide d’une prétendue gauche.

Où est-il le temps où tel candidat en PACA par exemple se pavanait à NICE aux côtés du Maire de l’époque, sous la bannière du Front National ? Oublié sans doute, comme tant d’autres exemples de situations désormais gênantes pour certains, plus concernés par leurs prébendes que par leur honnêteté intellectuelle.

Il n’en demeure pas moins et même si cela déplait à certains, que le Front National avec près de 7 millions d’électeurs s’impose désormais comme le premier parti de France, seul contre tous. Son électorat que l’on qualifiait il n’y a pas très longtemps encore de « vote protestataire » est maintenant fidélisé, 850 000 voix s’étant portées au deuxième tour sur notre formation politique et le « vote utile » étant devenu quantité négligeable.

A Meyzieu notamment, même si le pourcentage de nos voix a baissé entre les deux tours du fait de l’augmentation de la participation, nous avons pu constater un apport d’une centaine de voix supplémentaires pour le deuxième tour de scrutin. Avec 52,78 % de suffrages exprimés, notre résultat de 19,86 % en 2014 est désormais de 25,35 % fin 2015, soit une augmentation de 5,49 % en 20 mois. Nous sommes bien évidemment très satisfaits de cette progression que nous espérons inexorable.

Côté sécurité, il semble que les abris bus redeviennent la cible des malandrins, que ceux-ci règlent leurs comptes à coups d’armes à feu et côté écologie, les poubelles semblent avoir une tendance certaine à se répandre sur la voie publique, comme du côté d’une grande surface locale dont les abords, voire les camions, sont désormais régulièrement « visités » par des « personnes en voie d’insertion ». De même, quid des enlèvements d’ordures au lendemain des jours de fête, quid des éternels déchets jonchant les abords immédiats des containers à verres et quid des immondices déversés par camionnettes entières dans nos chemins ruraux sur le secteur du fort ou dans celui de la route de Pusignan ?

Côté sport, cela aurait pu être pire le 9 janvier. Néanmoins, si le parking prévu était effectivement utilisé par les supporters, bien que loin d’être complet, des centaines de véhicules ont occupé le moindre espace de pelouse ou de trottoir disponible autour du stade. Si ces véhicules avaient été enlevés comme cela aurait dû être le cas, le chiffre de 40 mises en fourrière aurait été largement dépassé. Quelques questions se posent : combien de PV ont été distribués ? Le gardiennage des lotissements va-t-il durer ? Et enfin, qui paye ?

Cap Meyzieu Janvier 2016

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Groupe Meyzieu Bleu marine

Mes chers compatriotes,

Il apparait difficile de ne pas consacrer l’essentiel de cette rubrique aux résultats du premier tour des élections régionales dans notre ville. En effet, en moins de 2 années le score de notre formation politique toute seule est passé de 19,86 % à 29,90 %, soit 10,04 % d’augmentation avec 2700 voix contre 2131 en 2014 (+ 569 voix).

Sur la même période, la liste d’union de la droite, qui représentait 55,18 % en 2014 avec 5920 voix ne représente désormais plus que 28,43 % avec seulement 2567 voix. Même si nous ajoutons à ces chiffres ceux des listes Debout la France (2,90 % et 262 voix), Divers droite (1,82 % et 164 voix) et en extrapolant, ceux de la liste Divers (1,03 % et 93 voix), le total se monte à 34,18 % et 3086 voix.

Aux résultats, perte sèche de 21 % et de 2834 voix pour la majorité municipale, une paille !

Si cette perte sèche profite à notre formation, elle semble également faire le bonheur de la gauche majolane. En effet, toutes tendances confondues, celle-ci totalisait 24,95 % avec 2677 voix en 2014. A l’issue du premier tour des régionales le PS réalise un score de 25,20 % avec 2275 voix, auquel il est probable d’ajouter les voix des pseudos écologistes (5,45 % et 492 voix), du PC (3,88 % et 350 voix), de l’Extrême gauche (1,40 % et 126 voix) et en extrapolant encore celles des Divers (1,03 % et 93 voix).

Au total 36,96 % et 3336 voix. Une plus-value de 12,01 % et de 659 voix.

Bien sûr les scrutins sont différents, de même que les enjeux et les personnalités en compétition. Mais si des municipales devaient avoir lieu aujourd’hui, il est probable qu’un maire socialiste serait élu à la tête de notre ville, d’autant plus qu’il va sans dire mais cela vaut mieux en le disant, qu’aucune alliance entre les droites majolanes n’est envisageable, car si la « droite » au pouvoir (pour combien de temps encore ?) ne veut pas de nous, qu’elle se rassure nous ne voulons pas d’elle non plus !

Le mois de décembre étant traditionnellement consacré à l’élaboration du budget municipal, nous vous signalons que désormais celui-ci sera amputé de la plus grosse partie des aides d’état aux collectivités territoriales, à commencer cette année par un manque à gagner d’environ 1 million d’euro. Nulle doute que les sommes ainsi économisées seront dépensées sous une autre rubrique, par exemple l’aide aux clandestins en arrivage permanent sur notre territoire, car il faut bien trouver l’argent où il est quand on veut se fabriquer de nouveaux électeurs potentiels.

Pour conclure, en espérant que vous avez passé malgré tout de joyeuses fêtes de Noël devant la crèche, notre groupe vous souhaite une très bonne et heureuse année 2016.

Cap Meyzieu Décembre 2015

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Groupe Meyzieu Bleu Marine

Chers Majolans,

La dernière réunion du CLSPD de Meyzieu a été éloquente à propos du taux de délinquance dans notre commune, lequel s’envole vers des hauteurs vertigineuses et ce ne sont pas les services de la police nationale, exsangues et verrouillés, ou même le renfort de 2 agents de police municipale qui vont y changer quelque chose. D’ailleurs les habitants du quartier du Mathiolan et ceux des Terrasses en témoignent dans la presse, regrettant une certaine époque plus calme aujourd’hui révolue et réclamant la vidéosurveillance, l’un de nos principaux chevaux de bataille.

De plus, certains jolis dessins continuent à fleurir les murs de la rue des Ardennes, faisant l’apologie d’une formation terroriste étatisée dont le comportement hautement démocratique frappe au sens propre les esprits (et les corps) des populations placées sous son joug. Combien vont encore coûter aux citoyens les travaux de remise en état de ces façades ?

Gageons que l’arrivée de nouveaux clandestins, car il faut bien appeler un chat un chat, manœuvre imposée aux Maires par les « démocrates » qui nous gouvernent, ne va pas contribuer, n’en déplaise à Mme JAMET, à maintenir le peu de sérénité qui peine à subsister dans notre ville. Nous invitons d’ailleurs cette bonne âme à accueillir ces braves gens en son domicile personnel afin de montrer l’exemple à nombre de bien-pensants si prompts à ouvrir les bras des autres à toute la misère du monde.

Dans un tout autre domaine, nous tenons, une fois n’est pas coutume, à saluer ici l’initiative du groupe communiste dont la pétition a permis, à défaut du maintien du bureau de poste, la création d’un point relais au bureau de tabacs voisin, ce qui peut être considéré comme un compromis relativement satisfaisant, même si bien évidemment tout le monde ne s’y retrouve pas. A ce propos nous tenons à signaler que notre groupe a soutenu cette pétition depuis le premier jour.

Nous terminerons cette rubrique par une note plus enjouée, en l’occurrence la non élection de la dissidente socialiste à la présidence du PLIE UNI-EST par 23 voix contre 7, ce qui peut être considéré comme un camouflet cinglant. Les propos de cette dernière dans le récent Cap Meyzieu, même s’ils touchent un problème gravissime, nous semblent bien éloignés de notre microcosme et nous paraissent représenter, après celle en direction de la majorité municipale, une nouvelle tentative de rapprochement avec cette fois le mouvement des « pastèques » (verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur).

A quand une tentative de rapprochement avec le Front National ?

Cap Meyzieu Novembre 2015

A PechereauPar Alain PECHEREAU, Groupe Meyzieu Bleu Marine

Et de deux ! Après un premier vote unanime de la majorité prétendument de droite qui l’a élue au Conseil d’Administration du collège Evariste Galois, l’ex leader socialiste majolane vient d’être également désignée par cette même majorité en tant que délégué titulaire auprès d’UNI-EST, association intercommunale pour l’insertion et l’emploi dans l’est lyonnais. Autrement dit, c’est donc cette élue de gauche qui représentera désormais notre bonne ville de Meyzieu à majorité de droite (75 %) en lieu et place de M. Stéphane BOURNET, Conseiller délégué, évincé de sa présidence d’UNI-EST par un scrutin fortement négatif mercredi 23 septembre dernier.

Pour rebondir sur ce personnage, le Conseil Municipal extraordinaire et public du vendredi 2 octobre pourrait être qualifié de « Théâtre de Guignol » tellement l’ambiance y fut cocasse. En effet, sommé par une partie de l’opposition de s’expliquer sur ses récents tweets, M. BOURNET est parti dans une diatribe de plus en plus confuse et allant crescendo au point que l’édile a dû intervenir pour manifestement le stopper avant qu’il ne franchisse définitivement le Rubicon. Il était grand temps car les propos tenus contre le leader socialiste frisaient la diffamation, c’est le moins que l’on puisse dire.

Dans cette même diatribe, notre formation politique a fait également l’objet des attaques de M. BOURNET qui n’a pas hésité à nous acoquiner au groupe socialiste comme il l’avait précédemment fait avec le groupe Résolument Loyal. Ce n’est pas parce que M. BOURNET refuse officiellement d’assumer ses convictions qu’il faut qu’il s’en prenne à une formation politique dont il aimerait bien faire partie mais qui ne veut pas de lui.

Pour les prochaines élections régionales, une question mériterait d’être posée : le Maire veut il réduire la liberté d’expression dans sa commune, si l’on en juge par la diminution quasiment de moitié du nombre des panneaux d’affichage libre ou l’emploi du temps de M. QUINIOU, afficheur cariste ambulant de la majorité et désormais assistant parlementaire, ne lui permet-il plus de procéder à son incessant collage comme on l’a vu lors des dernières municipales ?

Enfin, pour ce qui est de l’accueil de pseudo réfugiés, plus certainement clandestins économiques, nous pensons qu’il faut appréhender cette question avec un maximum de précautions sachant qu’il est toujours plus facile de recevoir que de renvoyer. Aussi, si les infrastructures viennent à manquer, nous demandons instamment aux bonnes âmes de bien vouloir recevoir ces migrants dans leurs propres demeures, ainsi qu’elles le font déjà, c’est bien connu, avec tous les SDF français qui, grâce à elles, ne traînent désormais plus dans nos rues.