Lancement de l’antenne Rhône du collectif Seniors

Le jeudi 26 janvier 2017 à Villeurbanne, Jocelyne MONTESI, présidente du collectif seniors et Irène GEAY, vice-présidente nous ont fait l’honneur de leur présence pour présenter à la presse et aux rhodaniens  Michèle MOREL et son bureau, responsables de l’antenne départementale du Collectif Seniors.

Le public, nombreux et curieux des travaux du collectif, a confirmé son intérêt pour   les thématiques abordés et réaffirmé l’importance de la force de proposition que constitue la société civile et toutes les professions confrontées aux problématiques spécifiques aux séniors.

La fédération Front national du Rhône a réaffirmé à cette occasion tout le soutien qu’elle accordera au collectif et à son antenne départementale pour leur permettre de mener leurs travaux et leurs actions dans les meilleures conditions.

#Au Nom du Peuple.

Pour suivre le collectif Seniors

Mot de remerciement de Michèle MOREL, responsable de l’antenne Rhône  du collectif Seniors.

Un grand merci à tous ceux qui sont venus participer au lancement de notre antenne départementale ce jeudi 26 janvier à Villeurbanne, dans une ambiance chaleureuse, malgré le grand froid. Un grand merci aussi à Muriel COATIVY, notre secrétaire départementale ainsi que son équipe qui  ont contribué plus que largement à la réussite de cet évènement.

Vos nombreuses questions sont la preuve, s’il en fallait une, que les seniors sont les oubliés d’une société qui, pourtant, ne peut être ce qu’elle est sans eux, sans nous devrais-je dire ! Nous allons nous mettre au travail afin que Marine LE PEN se saisisse de toutes les problématiques liées à l’âge, dans le cadre du programme présidentiel du FRONT NATIONAL.

Il me tient à coeur également que nos propositions servent les prochains programmes municipaux, départementaux et métropolitain aux élus et futurs candidats du FRONT NATIONAL ; toutes les élections seront l’occasion de promouvoir nos suggestions, 2020 est proche….

Pour la première fois, et c’est important de le dire, un candidat à la fonction présidentielle a la volonté de nous écouter, nous entendre et d’en faire un enjeu électoral. Merci donc à vous chère Marine. Vous pouvez compter sur nous.

Rejoignez nos rangs, venez à nos réunions de travail avec vos amis quelles que soient leurs préférences politiques, répondez présents à nos invitations. Qu’attendez-vous en somme de la politique ? Cette démarche ne pourra réussir que grâce à vous.

Je vous adresse mes amitiés patriotes – à très bientôt.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ecoutez Radio Classique

Edition Le Progrès du 27/01/2017

Bienvenue dans notre belle France version 2017 : Bisounoursland.

Par Muriel COATIVY, secrétaire départemental FN69

Lors de la réunion publique du 14 décembre dernier à Châtillon d’Azergues, je demandais au sous-préfet Pierre Castoldi si cela ne leur posait pas de problème de retenir contre leur gré des personnes étrangères souhaitant coûte que coûte rejoindre l’Angleterre, a fortiori dans un Etat de droit comme le nôtre où la libre circulation des personnes dans l’espace européen est un principe fondamental de l’Union Européenne.

On nous rétorque depuis des semaines que ce sont des mineurs, des enfants, des “garçons”, des “jeunes”, des “grands ados” … mais aucune preuve de leur âge, aucune déclaration en ce sens de façon catégorique de la part des autorités. Alors on invoque leur supposée minorité pour déclencher une procédure de fugue dans le cadre de la Protection de l’enfance. Et on tente de remplir coûte que coûte le Château même si les “enfants” récupérés à la gare ne sont pas à l’identique ! Qu’importe. Pour les tournois foot, les ateliers bois ou les soirées jeux de société, on ne peut pas rester à 4 !

La cerise sur le gâteau dans ce beau pays démocratique où la liberté de la presse est reine : pour la chargée de communication de la fondation OVE “Nous ne pourrons plus accueillir les journalistes dans le centre”. Circulez, on s’occupe de tout. 

Bienvenue dans cette belle France version 2017 Bisounoursland.

Le Progrès Edition du 25/12/16

Le Progrès Edition du 05/01/17

Tribune libre de janvier 2017 de Muriel COATIVY Sainte Foy Bleu Marine

Bonne année à tous.

 

Sainte Foy Bleu Marine adresse ses meilleurs vœux à tous les fidésiens pour cette nouvelle année 2017. Une année politiquement cruciale tant les décisions prises au plus haut lieu seront décisives sur la concrétisation de la plus grande partie de nos vœux (santé, emploi, pouvoir d’achat, famille …). Mon vœu, vous le connaissez : qu’une apaisante brise marine s’installe sur notre beau pays en mai prochain !

Car la situation ne peut plus perdurer. Nous ne pouvons pas nous résoudre avec fatalité à la présence de notre police ou de notre armée devant nos paroisses  le soir du réveillon de Noël. Nous ne pouvons pas nous résoudre à vivre perpétuellement en état d’urgence, la peur au ventre de perdre un de nos proches dans le prochain attentat.  Au-delà de la crise économique et sociale, c’est bien-sûr le premier vœu que l’on peut souhaiter aux français et aux fidésiens. Retrouver la Paix.

Sainte Foy Bleu Marine adresse aussi tous ses vœux à nos petits écoliers qui eux aussi ont à subir depuis plus d’un an une réforme des rythmes scolaires imposée à tous sans concertation. Dès juin 2014, nous étions le seul groupe d’opposition invitant les élus à concentrer les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) sur une demi-journée, le vendredi après-midi. Ma demande était restée lettre morte. J’étais dans le faux, m’avait-on fait comprendre à l’époque. Tant que cela ? Puisque la municipalité est revenue sur l’organisation de la semaine scolaire, concentrant les TAP sur le jeudi après-midi, reprenant sans le dire mon argumentaire développé de l’époque.

Mais où est encore l’intérêt des enfants, l’intérêt des parents ? Ces derniers, contraints de travailler les jeudis AM, sont obligés d’inscrire leur(s) enfant(s) aux TAP, rendant caduc le principe de la gratuité de l’enseignement public. Et où est l’intérêt des enfants et des familles ? Le vendredi AM ne permettrait-il pas plus de week-ends familiaux avec parents ou grands-parents éloignés géographiquement, dans l’intérêt de tous ? « L’éducation, c’est la famille qui la donne. L’instruction, c’est l’Etat qui la doit » (Victor Hugo). Le véritable intérêt de l’enfant est de partager des moments structurants, apaisants, constructifs en famille plutôt que de subir des activités sans réelle préparation pédagogique, malgré toute la bonne volonté du corps enseignant et de bénévoles pris en otage.

Département du Rhône : le département le plus cambriolé de France

Communiqué de Presse de Christophe BOUDOT, Conseiller municipal de Lyon, Président du groupe FN au conseil régional, Membre du bureau politique

Avec plus de 242 000 cambriolages commis en France en 2016, notre pays bat un bien triste record. Et le département du Rhône, au milieu de ce chaos, se retrouve malheureusement en tête de ce classement avec 17 000 cambriolages (+ 6%), soit près de 50 par jour !

Les forces de police nous révèlent ce que l’on savait déjà, à savoir qu’une bonne partie de ce pillage méthodique de nos maisons, de nos entreprises, de nos commerces sont le fait de bandes organisées, très structurées, venues de l’Europe de l’est.

Facteur aggravant, notre proximité géographique avec la Suisse et l’absence notoire de contrôle aux frontières, une situation dont la gravité s’est accrue depuis la fermeture des douanes de Cluses et Annemasse.

Nos concitoyens ne supportent plus cette insécurité permanente tandis que nos forces de l’ordre (Police, Gendarmerie et Douanes) surchargées de travail, en sous-effectifs et en déficit de moyens, ne peuvent faire face sur tous les fronts à la fois.

Notre région, notre département méritent mieux que ces politiques laxistes menées depuis des années par les pouvoirs publics, C’est un énorme chantier qui attendra la prochaine Présidente de la République et sa majorité parlementaire bleu marine, un chantier de fermeté et de remise en ordre de la France .

Saint-Sylvestre : augmentation de 42 % en 3 ans des véhicules incendiés dans le Rhône !

A Lyon, le mercredi 4 janvier 2017

 

COMMUNIQUÉ de PRESSE

Par Damien MONCHAU, élu municipal Vénissieux Bleu Marine.

Le passage vers 2017 ne se sera pas fait sans heurts : outre les agressions, outrages et rebellions, les forces de l’ordre durent faire face à l’incendie volontaire de 74 véhicules, répartis au sein de 7 villes de l’agglomération, dont Vénissieux. Si la tendance est à la hausse au niveau national, force est de constater qu’elle l’est aussi au niveau local : 52 véhicules furent incendiés dans le Rhône durant les festivités de la Saint Sylvestre de 2014, soit une augmentation de 42% en 3 ans…

Une fois n’est pas coutume, nous commencerons cette année par donner raison au Ministre de l’Intérieur qui a félicité le travail des forces de l’ordre. En effet, l’efficacité des agents de police, mais aussi des gendarmes et pompiers mérite d’être soulignée, alors que depuis des années, les gouvernements successifs, UMP comme PS, n’ont eu de cesse de leur mettre des bâtons dans les roues. A titre d’exemple, l’on peut citer la réduction de 13 000 agents sous Sarkozy/Fillon, ou le laxisme institutionnalisé sous Hollande/Valls par la « réforme Taubira », faisant de l’incarcération « l’exception, et non plus la norme ». Ce laxisme d’Etat est aujourd’hui personnifié à merveille par le nouveau ministre de l’intérieur qui, constatant une hausse des incendies de véhicules par rapport à l’année passée, a décidé pour ne rien faire contre ce mal, de changer de thermomètre en comptabilisant non plus le nombre total de véhicule incendiés, mais uniquement les « mises à feu directes » (écartant du bilan 20% des véhicules incendiés).

Cela doit cesser, il est grand temps de rétablir l’ordre et la tranquillité publique par une rupture avec les méthodes utilisées jusque-là. Ce qui implique une réponse pénale à la hauteur des délits commis, la certitude de l’exécution des peines, l’abandon de toute culture de l’excuse, une lutte sans merci contre la récidive et l’apport de moyens humains, matériels et judiciaires à la hauteur des besoins, telle que la présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre. Et ce changement réclame un coup de balai lors des prochaines échéances électorales. En 2017, je vote Marine Le Pen !

Un citoyen outré par l’homophobie d’un gouvernement

vih2Témoignage d”Anthony, Rhône

En me baladant dans la rue, je suis tombé nez à nez sur des affiches montrant deux hommes enlacés avec les mentions « Avec un amant , avec un ami, avec un inconnu ».

Etant homosexuel, je me suis senti sali par ces propos. Hier, le gouvernement défendait encore le mariage pour les individus du même sexe. Hors, l’un des piliers du mariage est la fidélité. Comment peut-on défendre « le mariage pour tous » en stipulant que la fidélité n’existe pas chez les homosexuels ? A mes yeux, j’ai ressenti ces propos comme étant homophobes car selon le gouvernement je n’ai aucune morale et je ne cherche qu’à avoir un rapport sexuel avec n’importe quel homme. Cette définition est plus proche de celle du bonobo que de l’homme.
Néanmoins, lorsque j’ai continué à lire l’affiche j’ai supposé qu’il s’agissait d’une campagne contre le VIH puisque le logo du ministère de la santé apparaissait sur l’affiche. Je fus surpris de constater que seul un homme avec un autre homme risquait d’attraper le VIH. Je trouve que c’est une bonne nouvelle pour les hommes hétérosexuels puisqu’ils ne semblent pas concernés par le sujet. Ainsi, nous pouvons conclure qu’un hétérosexuel semble immunisé contre le VIH alors qu’un homme avec une autre homme est un sujet à risque. On n’arrête pas le progrès…
Enfin, je conclurais sur la communication de cette affiche. Lorsque l’on veut prévenir la population du problème de santé tel que le VIH, on peut mettre en évidence certains facteurs pouvant entraîner la maladie, mais il ne faut surtout pas oublier de mettre en évidence les solutions. Ici, ce que je retiens de cette affiche c’est que je peux tromper mon conjoint avec un amant, un ami, ou un inconnu. Merci au gouvernement de me donner le droit à l’infidélité et non le droit à la prévention.
Anthony, Rhône
vih
Campagne d’information et de prévention du VIH à destination des homosexuels lancée par le gouvernement