Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine met Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités.

Cellules djihadistes, mosquée salafiste … Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine, a mis Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités lors du conseil municipal du 6 novembre dernier.

Tarare est aujourd’hui le terreau d’une radicalisation islamiste et les autorités publiques se déclarent incompétentes. Seul le Front national dénonce cet aveu d’impuissance de nos gouvernants actuels. Bravo à notre jeune élu municipal.

Le Progrès – édition du 8 novembre 2017

Le Pays – édition du 13 novembre 2017


Exigeons une grande loi contre le terrorisme islamiste !

Le projet de loi contre le terrorisme présenté par le gouvernement est totalement insuffisant. Loin de renforcer la sécurité des Français, il affaiblit les dispositions de l’État d’urgence que le texte prétend pourtant reprendre et pérenniser dans le droit. Ainsi, par exemple, les assignations à résidence tout comme les fermetures administratives définitives de mosquée deviennent impossibles à mettre en œuvre avec ce projet de loi.

A l’Assemblée Nationale, les élus du Front National ont défendu des amendements permettant de lutter efficacement contre la menace tels que :

– L’assimilation du terrorisme à un acte de guerre dans le Code pénal;

– L’autorisation du port d’arme pour les policiers, gendarmes et militaires en retraite;

– L’expulsion automatique des délinquants et criminels étrangers;

– La déchéance de nationalité des binationaux djihadistes;

– La création d’une Cour de sûreté de l’État contre le terrorisme;

– L’interdiction des organisations islamistes.

Parce que le terrorisme n’est pas un acte criminel de droit commun mais un acte de guerre, parce qu’on ne pourra pas vaincre le terrorisme djihadiste sans s’attaquer à l’idéologie islamiste et à toutes ses ramifications dans notre société, avec nous exigez une grande loi d’union nationale contre le terrorisme islamiste !

SIGNEZ LA PETITION …

Ce diaporama nécessite JavaScript.