Le Val de Saône en proie aux vols de véhicules

Par Rodolphe DJAOUTI, responsable du secteur Val de Saône

On apprend dans la presse du 17 juillet 2013 que des habitants du Val de Saône se sont fait dérober leur véhicule (à Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Curis et Poleymieux). Le modus operandi est on ne peut plus simple : le ou les auteurs entrent dans les propriétés, trouvent des véhicules ouverts avec les clés sur le contact, prennent position dans la voiture, démarrent  et prennent la fuite…

Ceci nous confirme une chose : plus aucun coin de France n’est aujourd’hui épargné par la délinquance. Une étude récente relevait déjà ce triste constat : la  plupart des véhicules volés en zone rurale le sont moteur tournant ou bien clés sur le contact, alors que le propriétaire s’est absenté le temps d’ une course chez un commerçant du village.

La fonte constante, depuis des années, des effectifs de police et gendarmerie ne risque pas de dissuader les malfaiteurs d’agir, bien au contraire ! D’autant que, même pris par la force publique, les délinquants ne risquent plus grand chose dans notre pays des bisous…

Le Front National propose de reconstituer les effectifs de police et gendarmerie, garantes de la paix publique, et d’appliquer une vraie tolérance zéro,  notamment par l’application réelle des sanctions pénales,  seule dissuasion efficace. http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/


Les jeunes s’ennuient à Villeurbanne…

Communiqué de presse de Stéphane  PONCET

Responsable du FN Villeurbanne  et  tête  de  liste  pour  les  municipales de Villeurbanne 2014

Pour Gilbert-Luc Devinaz, adjoint à la sécurité de la Mairie de Villeurbanne, les tirs de mortier, feux de poubelles, voitures brûlées, du week-end du 14 Juillet 2013, sont dûs au désœuvrement, à l’excitation du 14 juillet, à la rupture du jeûne du ramadan.

Pour les habitants du quartier du Tonkin et de l’ensemble de la ville, c’est un autre son de cloche : « On n’a jamais vu ça ».  Les habitants de la ville sont épuisés par ces incivilités. Des tirs de mortiers ont même été lancés sur des balcons.

Le Front National de Villeurbanne demande plus de sévérité lorsque les personnes sont interpellées. Si nous arrivons à remporter  la mairie en 2014, nous demanderons un renfort immédiat auprès de la Police Nationale, et des renforts supplémentaires au sein de la Police Municipale afin d’assurer la sécurité des Villeurbannais.


Grand collage d’été pour le 14 juillet et le tour de France : Le Front National présent !

Alors que les nuits de juillet sont relativement occupées par les rondes des racailles et les dérives communautaristes liées au ramadan, les équipes de la section FN Givors ont redoublé d’entrain pour retapisser la ville aux couleurs tricolores du Front National. En effet, alors que la ville accueillera le 14 juillet le départ de tour de France pour sa plus longue étape qui emmènera les cyclistes au Mont Ventoux, il était nécessaire de notifier notre présence sur le terrain et d’exprimer notre fierté d’accueillir cette étape du tour de France.


Mise à jour Tour de France 2013 : à Lyon, dans la capitale du saucisson, même le cochon perd les pédales !

Démenti de COCHONOU (via communiqué de presse)
Cochonou, fournisseur officiel de saucisson du tour de France, confirme ne pas avoir donné de consignes à sa caravane publicitaire, ni reçu d’ordre provenant d’ASO, organisateur du Tour de France, au sujet de la non-distribution de ses mini-saucissons sur Lyon et plus particulièrement dans le quartier de la Duchère.

 Présent sur le Tour de France depuis 16 ans, l’authentique et traditionnelle marque de saucisson sec, ne souhaite pas répondre au communiqué, envoyé plus tôt dans la journée par Christophe Boudot de Lyon Bleu Marine, mais simplement insister sur le fait que l’organisateur de la Grande Boucle n’a donné aucune information à ce sujet. La distribution de mini-saucissons sera donc effective, dans le respect des règles fixées par ASO, sur la totalité de l’étape de demain. (…)

En pratique, sur le terrain, des spectateurs confirment la rumeur. Aucune distribution de saucissons Cochonou n’a eu lieu à  la Duchère. Juste des bobs, pas de saucisson.


Christophe Boudot attaque la délibération du conseil municipal de Lyon votée au CRCM

Christophe Boudot, candidat à la mairie de Lyon pour les municipales 2014

Comme il l’avait annoncé à l’issue de la séance du conseil municipal, Christophe Boudot a déposé ce matin même un recours devant le tribunal administratif de Lyon dans le but de faire annuler la délibération du lundi 13 mai dernier qui a voté la somme de 16 000 euros au conseil régional du culte musulman.

Cette délibération constitue une grave atteinte au principe de laïcité républicaine. Gérard Collomb a beau jeu de se défendre en invoquant une subvention destinée à d’hypothétiques activités culturelles et de médiation sociale, mais la réalité c’est qu’il subventionne une fois de plus l’islam à Lyon.

L’argent des lyonnais ne doit pas servir à subventionner le Conseil régional du culte musulman. Pour soigner sa clientèle électorale en vue des prochaines élections municipales, le socialiste Gérard Collomb se place délibérément en dehors des règles républicaines.


Tour de France 2013 : à Lyon, dans la capitale du saucisson, même le cochon perd les pédales !

Christophe Boudot, candidat à la mairie de Lyon pour les municipales 2014

A la veille de l’arrivée à Lyon du centième Tour de France, le communautarisme a encore fait des victimes : nos coutumes françaises et une société de fabrication de charcuterie bien connue de nos compatriotes.

Ainsi, au mépris de tous les usages, les 2 CV publicitaires de cette société présente sur le Tour depuis plus de quinze ans se verront interdire de distribuer des saucissons aux spectateurs massés le long du parcours. Interdiction formelle à l’arrivée de Lyon et surtout au passage du quartier islamisé de la Duchère ! On croit rêver !

Je dénonce avec fermeté cette entorse faite à nos coutumes françaises et au principe de laïcité et je demande à Gérard Collomb et aux autorités du Tour de France de tout faire pour lever cette interdiction d’un autre âge.