Le droit à la liberté d’expression !

FNRACommuniqué du groupe Front National au Conseil régional Rhône-Alpes – 7 janvier 2014

Demain, mercredi 8 janvier 2014, le secrétaire général de la CGT du Rhône et un autre militant sont convoqués, après avoir été relaxés en première instance, devant la Cour d’appel du Rhône pour avoir distribué des tracts au péage de Villefranche-sur-Saône en 2010. Pour ne pas avoir « déclaré » cette action, le pouvoir décide de forcer la répression, comme il avait tenté de le faire pour les « cinq de Roanne » et la procédure humiliante du fichage ADN.

Nous vivons des temps durs pour la liberté d’expression. Notre peuple se voit bâillonné, empêché de manifester une légitime exaspération. Les gouvernants ne se bornent qu’à nous contraindre à une austérité dictée par la finance vagabonde et les organismes supranationaux. La dictature de la pensée unique et l’idéologie dominante n’a jamais autant cherché à aliéner les individus.

Le groupe Front National tire à nouveau la sonnette d’alarme. Si le système continue de bâillonner humoristes, syndicalistes ou militants politiques par les dissolutions, interdictions et répressions, notre société perd ses soupapes de sécurité. Avant que la cocotte n’explose, il est urgent de corriger le tir !

Source : http://www.fnra.fr/