Notre économie locale – Le e-commerce au service des commerçants

michele_morelPar Michèle MOREL, mars 2014

Alors c’est dit, tout va être axé sur le projet Gratte-Ciel Nord par les socialistes, conduisant à un doublement du linéaire marchand de centre-ville vers 2025.

Mais les autres quartiers ?

Cusset, Maisons-Neuves, Toltoï, Croix-Luiset, Grand-Clément, Les Brosses ?

Nous nous intéresserons particulièrement à la crise du commerce local face à une autre concurrence, celle du commerce sur internet. Des études récentes révèlent que les 3/4 des consommateurs préparent leurs achats sur internet avant de se rendre en magasin (ou d’acheter en ligne).

Nos commerçants indépendants sont gravement touchés par cette nouvelle concurrence et peu préparés à s’adapter à ces nouveaux usages.

En y réfléchissant bien, nous pensons qu’il est possible de les aider, au contraire, à fidéliser leur clientèle en renforçant leur proximité avec la clientèle. Nous devons les aider à mettre en avant leurs produits, leurs services, leurs promotions.

Toutes les analyses et enquêtes faites sur le commerce à Villeurbanne sont unanimes sur un point : la ville subit une évasion commerciale spectaculaire au niveau du petit commerce et toutes les familles de produits sont concernées. Tous les quartiers sont touchés. Moins de 900 commerces subsistent aujourd’hui ; alors considérant notre population à 176 000 habitants avec le campus, cela revient à dire que nous n’avons plus qu’une cinquante de commerces de proximité pour 10 000 habitants !

La forte concurrence des pôles commerciaux comme le Carré de Soie, Cours Oxygène, est une réalité que nous qualifierons d’erreur politique majeure de la part de JP Bret et de son équipe qui n’admettaient d’ailleurs aucune critique à l’époque sur ce sujet quand ces projets sont sortis de terre !

Aujourd’hui, le Schéma Directeur d’Urbanisme Commercial (édition 2011) l’explique de long en large, le chiffre et énumère les échecs successifs des derniers mandats PS-PC-Verts :

  1. un parking souterrain de faible usage,
  2. manque de stationnement,
  3. un plan FISAC qui n’a pu remplir son objectif aux Gratte-Ciel,
  4. un manque de communication et de dynamique de soutien politique
  5. Une faible attractivité du centre, etc …

Constat actuel :

LE E-COMMERCE DE PROXIMITE

= l’avenir de nos commerçants

La municipalité FN se mobilise :

CREATION D’UNE PLATE-FORME NUMERIQUE MUTUALISEE

Le principe est simple :

Chaque commerçant doit régler un abonnement mensuel et une commission sur le C.A. En échange,il n’a pas à s’occuper de la création du site et de la promotion sur internet des produits.

Le centre ville ne décolle pas, la désertification commerçante des quartiers se poursuit de façon alarmante et beaucoup d’entre eux peinent à maintenir leurs activités, faute de dynamique. Il est essentiel également de mettre un terme à la démagogie des Verts en matière de circulation. Nous devrons revoir les capacités de stationnement dans tous les quartiers, car comme le disent les anglo-saxons : « no parking, no business ! ».

Les grandes enseignes ont pris les devants en mettant en place des stratégies de connexion de plus en plus poussée entre leur site internet et leurs magasins. La collectivité doit se mobiliser afin d’aider les commerces locaux à relever ce défi et faire en sorte que le numérique devienne potentiellement un formidable moyen de rebond ; à condition que l’équipe municipale entreprenne une véritable mobilisation collective. C’est ce que nous allons proposer aux commerçants de Villeurbanne qui le souhaitent.

Vendre en ligne ne s’improvise pas Notre équipe propose la création d’une plateforme de vente en ligne mutualisée, partagée par une communauté de commerçants souhaitant vendre en ligne de façon simple, tout en limitant et en contrôlant leurs coûts.

Le prestataire crée un site Web personnalisé pour le commerçant, assure la visibilité de son offre sur internet et propose également des services logistiques au commerçant. Il aide celui-ci à promouvoir sur la toile ses produits et services en exploitant au mieux, et de façon cohérente, les canaux de communication en ligne.

En mutualisant ce type de prestation, de véritables économies d’échelle sont réalisées permettant de proposer ce type de vente à moindre coût, des tarifs d’expédition avantageux. Il gère, pour le commerçant, les encaissements en ligne (risques de fraudes), etc …