Les mauvais élèves copient toujours les bons.

christophe_boudotCommuniqué de presse de Christophe Boudot

secrétaire départemental FN 69

Conseiller municipal de Lyon
 

Toute vérité franchit trois étapes : d’abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence, disait le philosophe (Schopenhauer).

Lorsque Bruno Gollnisch , il y a 15 ans, voyant l’insécurité exploser à Lyon, proposait de placer des caméras de vidéo surveillance afin de décourager les actes délictueux, monsieur Collomb et l’ensemble de l’UMPS se moquaient et en appelaient à la fin des libertés individuelles. Aujourd’hui la caméra de vidéo surveillance est utilisée partout, elle est un outil indispensable et une centaine de caméras supplémentaires vont être installées à Lyon ; nous avons perdu 15 ans.

Lorsque je proposais en 2013 dans mon programme municipal l’équipement de caméras portatives placées sur le torse des fonctionnaires de police, mes adversaires de l’UMPS se moquaient. Aujourd’hui pourtant, de nombreuses municipalités adoptent cette mesure de bon sens réclamée par les forces de l’ordre elles-mêmes. Aujourd’hui le maire de Rillieux-la-Pape constate la justesse de nos propositions en la matière, l’outrage à agent a chuté de 70 % dans sa commune et les policiers peuvent travailler plus sereinement.

Les mauvais élèves copient toujours les bons, c’est vieux comme le monde. Mais, Il est tout à fait pathétique de voir ces municipalités de l’UMPS chercher à juguler les conséquences de leurs propres actes, en voulant abattre les frontières, encourager l’immigration, communautariser la France  et déréguler notre justice. Ils ont façonné une société multiculturelle hyper violente qu’ils ne peuvent plus contrôler.

Si le maire de Rillieux-la-Pape ou d’autres maires de l’UMPS souhaitent des conseils ou d’autres mesures de mon programme à appliquer, je reçois sur rendez-vous.