Libre expression Meyzieu Bleu Marine – décembre 2014

A Pechereau

Alain PECHEREAU
Groupe Meyzieu Bleu Marine
Permanences 1er et 3ème mardi de chaque mois
Maison des Associations

 

Il semble que la Ministre de l’Education Nationale veuille permettre le port du voile à certaines accompagnantes lors des sorties scolaires. Pourquoi pas ?  Au point où en est le portefeuille dont est censée s’occuper Mme VALLAUD-BELKACEM, une incongruité de plus ne changera plus grand chose ! En tous cas cette mesure démontre une fois de plus que le gouvernement est bien plus préoccupé par ce genre de problème ô combien essentiel que par une réforme profonde de notre système éducatif cruellement sinistré depuis des décennies. Vive la République laïque de France !
Je participais récemment au premier Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ; un copieux rapport nous a été soumis qui évoquait tous les sujets mais dans lequel le projet Grand Stade semblait avoir été curieusement bâclé comme on pouvait s’y attendre car sur ce point il n’y a pas encore de retour d’expérience comme se plaît à le répéter Monsieur le Maire. Autrement dit on verra ce que l’on ne pourra plus faire quand les “hostilités” auront commencé ! Déjà, vous avez pu constater le “binz” avec l’ouverture de la nouvelle trémie du rond-point qui sépare Meyzieu de Décines… Que sera-ce lors des diverses festivités qui vont bientôt esbaudir les nuits majolanes ? Tranquillisons nous cependant car nous avons la promesse des hautes autorités d’une fourrière aussi importante qu’efficace pour réguler les inévitables abus qui ne manqueront pas d’être constatés à chaque “représentation”.
Toujours dans le même domaine de la sécurité ou plutôt de l’insécurité, il y a lieu de s’étonner de l’étrange passivité de notre Police Municipale vis à vis des insouciants qui stationnent leurs véhicules sur les trottoirs de nos lotissements sans être inquiétés le moins du monde du fait de l’éternel laxisme qui sévit en France depuis de si nombreuses années. Il en est de même avec les habituels tas d’ordures qui entourent désormais régulièrement les containers à verre, pour ne citer qu’eux et avec les inévitables vélo-motoristes qui arpentent systématiquement les chemins de halage à toute vitesse sans jamais se soucier de la sécurité et du besoin de quiétude des promeneurs pas forcément du dimanche.
Quand passerons nous enfin la vitesse supérieure en touchant au portefeuille de tous ces irresponsables, seul moyen vraiment efficace pour éradiquer ces incivilités, les simples avertissements même répétés n’ayant comme prévu obtenu aucun résultat concret ?
Vive le sport ! Nous sommes tous bien d’accord sur ce point. Néanmoins encore faut-il en avoir les moyens. Sera-ce le cas quand il faudra que les fonds publics subventionnent désormais d’une centaine de milliers d’euro chaque discipline qui progresse de façon heureuse certes mais combien onéreuse également ?