LYON – Débat d’orientations budgétaires 2015

CBoudotRConseil municipal du 19 Décembre 2014

Intervention de Christophe Boudot  – Rapport n ° 2014 – 780

Monsieur le Maire, monsieur l’Adjoint aux finances, chers collègues,

A l’approche des fêtes de Noël et comme de toutes façons, la loi vous y oblige, vous nous présentez les grandes orientations budgétaires qui ont conduit à l’élaboration de votre budget 2015 que nous aurons à connaître en début d’année prochaine.

Concernant l’année 2015 et les années à venir, les prévisions macro- économiques de notre pays empêtré au sein de l’U.E et de la zone Euro sont malheureusement désastreuses : la croissance est nulle, complétement absente, le chômage est à son plus bas niveau historique à plus de 6 millions de chômeurs dont 900 000 jeunes et la dette déjà creusée par le gouvernement précédent a aujourd’hui dépassé les 2000 Milliards d’euros et s’approche inexorablement des 100 % du P.I.B national.

Alors, n’est ce pas le moment de poser la question de la responsabilité du déficit structurel de l’Etat.

Depuis 1973, aucun gouvernement,

Qu’ils soient centristes : vous !

Qu’ils soient socialistes : vous !

Ou qu’ils soient UMP : vous !

Aucun gouvernement n’a voulu présenter un budget en équilibre, depuis 40 ans tous les gouvernements que vous avez dirigé ou soutenu ont précipité années après années la France dans la faillite budgétaire et financière et l’état de déprime collective que l’on connait aujourd’hui.

Vous portez tous une lourde responsabilité devant l’histoire et devant tous ces jeunes français qui ont été trahis par deux générations de renoncement

Cette irresponsabilité, cette naïveté, cette lâcheté budgétaire ont aujourd’hui laissé place à l’incantation.

Un président de la République rejeté par 85% des français qui espère un rebond qui ne viendra jamais, qui attend le retour de la croissance imaginaire et de l’emploi depuis deux ans et demi.

Il est comme la sœur Anne du conte de Charles Perrault, malheureusement, lui non plus, ne voit rien venir, il ne voit que le chômage qui croit et le déficit qui s’accroit…

Alors, l’Etat socialiste doit se rendre à l’évidence et doit annoncer aujourd’hui un plan de baisse des dépenses. Ce n’est que l’annonce d’un plan de 50 Milliards d’économie, on en sait pas grand chose, si ce n’est que ce sont les collectivités territoriales qui vont devoir se serrer la ceinture. On annonce 3.7 Milliards d’euros de baisse généralisée des dotations.

Voici, mes chers collègues le contexte national peu reluisant, pardon « fragile, faible et inégale » selon l’analyse de la situation … qui sous tend votre approche budgétaire 2015.

L’Etat va baisser drastiquement la dotation de fonctionnement de notre ville pour un montant de près de 13 Millions d’euros en 2015. D’ici à 2017, en 3 exercices budgétaires la baisse se montera à environ 40 Millions d’euros.

Comme à chaque fois, vous aurez beau jeu, monsieur le Maire de dénoncer cette baisse des dotations, le manque de solidarité du gouvernement PS mais, jusqu’à preuve du contraire c’est vous qui avez porté au pouvoir ce gouvernement délégitimé, c’est vous qui le soutenez (parfois certes comme la corde soutient le pendu), son échec était tellement prévisible.

En 2015, un nombre significatif de postes de dépenses vont augmenter, c’est le cas de l’énergie, de l’électricité, du carburant, de l’assainissement, de la restauration scolaire, des assurances.

On constate également l’augmentation de la masse salariale de 4,8 % en 2014 due en grande partie à cette réforme des rythmes scolaires foireuse, couteuse dont personne ne voulait et qui va couter directement à notre collectivité plus de 5 Millions par an et au total obérera gravement le pouvoir d’achat des lyonnais si l’on prend en compte les recettes compensatrices amenées par la CAF et la facture demandée aux parents.

D’ici 5 ans vous prévoyez l’embauche de 150 équivalents temps plein dont 42 pour cette année 2015.

Le F. P. I. C, le fonds national de péréquation des ressources communales et intercommunales augmente, + 1,2 Millions d’euros en 2014 et augmentera encore dans les années à venir

Face à cette situation de plus en plus contrainte, vous vous décidez enfin à lancer un plan d’économies. Un P.M.M, un Plan de Marge de Manœuvre que vous sortez de votre chapeau, acculé par la perspective d’un autofinancement qui va fortement se dégrader et qui obérera à n’en pas douter nos programmes d’investissements futurs, tout est lié.

Reprenant une des mesures de bon sens que je proposais dans une conférence de presse à l’automne 2013 consacrée aux finances de la ville, vous modifiez enfin votre approche de gestion, vous allez rationaliser les dépenses de fonctionnement de l’administration, vous allez notamment rechercher des gains de productivité entre les services, les faire travailler en mode projets, prioriser les prestations et les activités …c’est bien mais que va t il en sortir vraiment ?

Vous êtes, cette année à la recherche de 7 millions d’euros d’économie…de véritables coupes claires s’imposent aujourd’hui à vous. En commission, Monsieur Brumm nous a parlé de coupes sombres à faire sur les dépenses ce qui n’est pas du tout à la hauteur de l’enjeu.

Bien sur, certains diront par idéologie, je dirai moi, par esprit de solidarité gouvernementale, vous avez décidé d’augmenter les impôts locaux, en moyenne de 5 %, c’est une moyenne puisque par exemple, la taxe d’habitation sur le foncier bâti va bondir, elle, cette année de 6, 17 %.

Je vous reconnais là le mérite de la franchise, vous aviez prévenu nos concitoyens avant les élections. Mais en ce début de mandat vous faites comme le carnifex de la Rome antique, vous appliquez la sentence, la sentence  aux lyonnais par ailleurs déjà hyper taxés, vous appliquez la sentence par lents et réguliers mouvements de strangulation dont certains sont imperceptibles mais qui aboutit au final, à la mort, en l’occurrence à l’asphyxie et à la faillite des contribuables.

Parlons de L’endettement, celui ci, quoique élevé, était resté à un niveau maitrisé il va mécaniquement recommencer à augmenter. Ainsi la capacité d’endettement de notre ville qui fut encore il y a deux ans  de 3 ans et 7 mois sera en 2014 de 4 ans et demi et filera jusqu’à la fin de la mandature au delà des dix ans .

Hyper fiscalité sur les ménages, dégradation de la solvabilité et augmentation des dépenses de fonctionnement voilà les trois piliers d’un  budget 2015 qui s’annonce comme le plus sombre de l’histoire de notre ville. Le premier d’une longue série noire…je le crains …

Lors de notre session budgétaire du 19 Janvier, je présenterai mes propositions pour une meilleure gestion de la ville, une gestion beaucoup plus conforme à l’intérêt général de tous les lyonnais.

J’annoncerai des coupes claires dans les dépenses pour trancher véritablement avec les coupes sombres de monsieur Brumm annonciatrices d’une longue série noire…

Je vous remercie

Source : http://christopheboudot.fr/