Pour armer notre police municipale en période de Plan Vigipirate

Communiqué de presse de Muriel COATIVY, secrétaire départementale adjointe FN69 – déléguée de la XIIème circonscription du Rhône

MCUne récente circulaire a enjoint les forces de l’ordre, policiers et gendarmes, de conserver toujours à portée de main leur arme de service chargée, y compris à leur domicile. On peut penser que cette circulaire fait suite au risque d’agressions islamistes qui cibleraient plus directement les forces de l’ordre et surtout leurs familles.

Mais quid des policiers municipaux qui ne relèvent pas de cette circulaire puisqu’ils relèvent du pouvoir de police du maire ? Dans le Rhône, certains maires ont fait le choix d’armer leur police. Mais d’autres, comme Sainte-Foy-lès-Lyon, Oullins, Francheville, Tassin, Pierre-Bénite, Saint-Genis-Laval, Marcy-l’Etoile … ont privilégié les armes non létales types Taser. Je déplore cette décision.

Certes, en temps de paix, le rôle des policiers municipaux n’est pas d’intervenir mais de surveiller et d’informer les autres corps qui eux peuvent intervenir et il est vrai qu’ils ne disposent pas de la même formation que les gendarmes et  agents de la police nationale. Mais, face au risque majeur que courent nos forces de l’ordre aujourd’hui, il est du devoir de chaque mairie de protéger ses policiers municipaux. Ils sont les premiers sur le terrain et les plus exposés. Avant d’être municipaux, ils sont policiers et les délinquants, les terroristes et a fortiori les “déséquilibrés” ne feront pas la différence.