En(visageons) Troussier, quelle belle histoire !

FOCommuniqué du groupe Villefranche Bleu Marine du 8 février 2015

Ce samedi 7 février s’achevait la prestation de la compagnie de théâtre le Fanal qui a été chargée depuis trois ans par la Mairie «d’accompagner artistiquement la rénovation urbaine du quartier de Troussier ».

Le spectacle donné au théâtre municipal ce samedi pourra concourir pour le César du politiquement correct. Ils ont réussi l’exploit de ne pas prononcer une seule fois les mots de «délinquance», d’«insécurité», de «drogue» et de «communautarisme» qui sont les causes fondamentales des problèmes de ce quartier. En revanche : «il y a du racisme», et évidemment : «tous ces gens-là, vu ce que l’on leur a fait endurer, je ne m’étonne pas que leurs enfants maintenant réagissent d’une façon violente…». Et cerise sur le gâteau, les seuls parti et homme politiques cités durant le spectacle furent bien entendu le Front National et Jean-Marie Le Pen. Inversion des valeurs, quand tu nous tiens…

 Nous ne nous attendions pas à voir ce genre de projet de « bobos » dans une ville censée être gérée par la « droite ».Dès lundi, je demanderai à M. Ravier, adjoint à l’Urbanisme et initiateur de ce projet, le coût de celui-ci pour les finances de la Ville. Et je suis certain qu’en période d’austérité, les Caladois seront ravis de l’apprendre.

Florian Oriol