Petit exemple concret de la gabegie de la Métropole …

MCCommuniqué de presse de Muriel COATIVY, conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine

Lors du conseil municipal du 5 février 2015, la municipalité de Sainte-Foy-lès-Lyon a mis au vote une subvention de 16.500 € pour couvrir l’intervention de cinq associations auprès de quelques écoles de la commune pour les sensibiliser et les éduquer aux richesses naturelles de l’Yzeron aval dans le cadre du Projet Nature. Cette subvention est proposée par et à la charge de la Métropole. Notre conseiller communautaire a avoué lui-même que cette initiative auprès des écoles n’a pas reçu un franc succès mais que la Métropole invitait les communes à insister pour que l’initiative prenne dans le temps.

Donc d’une part la dépense publique est somptuaire (la sensibilisation et l’éducation des enfants au respect et à la protection de l’environnement et de la biodiversité sont déjà largement couvertes par le programme de l’éducation nationale) mais cette dépense publique est en plus forcée, la métropole incitant les communes à l’utiliser plus largement.

Eh bien, malgré cela, je fus la seule élue sur les 35 conseillers municipaux à voter contre ce rapport, par décence pour les contribuables de la Métropole à qui on a déjà annoncé une hausse de 5 % de leurs impôts. Le système UMPS et ses partis satellitaires continuent de considérer qu’une dépense publique de 20.000 €, ce n’est rien et, utile ou non, elle revêt nécessairement un caractère social. Alors aux contribuables d’être heureux de se transformer en vaches à lait. Et nos élus UMP/UDI ne sont pas à une contradiction près. Ils se vantent d’avoir voté en Métropole contre la hausse des 5 % de impôts mais font voter en mairie des subventions dont les établissements ne sont même pas demandeurs. Et qui va payer ? Honte à nos élus qui doivent gérer l’argent public en bon père de famille !