Subvention à l’association ENERGIE SANS FRONTIERES pour le projet d’accès à l’eau et à l’assainissement d’une province du LAOS

Christophe-BoudotCONSEIL DE LA METROPOLE DE LYON

Lundi 23 Février 2015

Rapport 2015 / 0169

 

Monsieur le président, chers collègues

Cette proposition de subvention de la Métropole de Lyon à Energie sans frontières pour aider une province du LAOS pose  un problème plus vaste et de principe, celui des compétences et des attributions de notre collectivité métropolitaine

Certes, les bonnes âmes en demandent toujours plus, souvent il faut le remarquer…avec l’argent des autres, mais ces 38 000 €uros que vous allez voter pour le LAOS ne vont ils pas manquer pour nos compatriotes ? Pour l’aide aux handicapés, pour la petite enfance et les plus fragiles de nos séniors ?

En d’autres termes, le mandat que vous avez reçu des lyonnais et des Grands lyonnais après certes, de multiples combinaisons politiciennes, vous autorise-t-il à dépenser cet argent en dehors des compétences raisonnables de notre collectivité ?

A la fin du mois de Janvier 2013, votre ami, Jean-Marc Ayrault, alors premier ministre avait prévenu, “il faut retirer la clause de compétence générale aux départements et aux régions. Onze mois plus tard, il faisait exactement le contraire dans sa loi du 19 décembre 2013, qui rétablissait la clause de compétence générale pour les départements et les régions… les barons socialistes des départements et des régions étaient passés par là… et les bonnes intentions du début d’année s’étaient traduites par les renoncements habituels…

Avec  la création de votre métropole, vous avez récupéré la coutume hors compétence de l’aide internationale alors que vous n’en avez pas les moyens.

Votre solution ne vous coûte pas cher, vous augmentez encore et toujours les impôts et vous augmentez encore et toujours la dette …

Avec la disparition du grand Lyon, La métropole est devenue une collectivité de redistribution sociale et a perdu manifestement sa vocation d’équipement et d’investissement.

La décentralisation anarchique que nous vivons aujourd’hui et la pratique dévoyée de vos exécutifs conduisent immanquablement les collectivités à multiplier les domaines d’interventions au mépris des aides si cruciales qu’elles doivent à nos compatriotes les plus fragiles.

Aider le LAOS et les autres pays en difficultés du monde, ce n’est pas le rôle de la Métropole de Lyon, c’est le rôle de l’Etat qui doit engager des politiques de coopérations internationales fortes suivant sa capacité et aussi ses propres intérêts, notamment géostratégiques.

La métropole de Lyon, je vous le rappelle, doit quant à elle se concentrer sur  sa population qui aujourd’hui est aussi en grave difficulté et en état de survie apparente.

Source : http://christopheboudot.fr/